CQFR : Les Knicks font forfait, c’était la Saint Kelly

CQFR : Les Knicks font forfait, c’était la Saint Kelly

Dans un univers parallèle, la saison NBA continue. On vous la raconte au jour le jour ce qui s'y passe avec plus ou moins de véracité.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

Les matches de la nuit en NBA

Suns @ Pacers : 109-101
Clippers @ Knicks : 20-0
Celtics @ Wizards : 105-114
Magic @ Nets : 110-108
Thunder @ Heat : 103-106
Nuggets @ Bulls : 110-89
Pistons @ Bucks : 86-119
Rockets @ Mavs : 113-120

---

Le MVP

Bradley Beal a encore dû faire des miracles cette nuit. Pas franchement aidé par ses camarades, l’arrière des Wizards a prouvé contre Boston qu’il aurait dû aller au All-Star Game et qu’une équipe serait bien inspirée de le sortir de là pour qu’il ne gâche pas ses meilleures années. Avec 53 points à 19/29, Beal a marqué quasiment la moitié des points de sa team, quand même un peu aidé par le seul champion NBA de cette rencontre : Ian Mahinmi, auteur de 10 points et 13 rebonds.

Les défenseurs des Celtics ont ciblé Bradley Beal comme ces serpents mortels avaient ciblé ce lézard, MVP éternel du game pour cette séquence folle diffusée par Planet Earth. En vain.

Le cas désespéré

James Dolan était tellement décidé à empêcher Spike Lee d’entrer par sa porte préférée, qu’il avait fait changer toutes les serrures du Madison Square Garden et qu’il s’était assuré d’être la seule et unique personne à en avoir un exemplaire. Du coup, quelle ne fut pas sa surprise en débarquant à l’heure du match pour s’installer au bord du terrain, de voir que rien n’était prêt et que la salle était toujours fermée.

A part Frank Ntilikina qui avait réussi à se changer dans sa voiture et qui attendait devant la salle au milieu de quelques irréductibles fans des Knicks en colère, dont une poignée de Français de l’association @KnicksNationFr, plus personne n’était là. Dolan n’avait encore jamais réalisé tout ce que cela impliquait de devoir gérer une équipe NBA et que, pour certains (chose incroyable et totalement hallucinante de son point de vue), cela pouvait même être un travail pénible (logisticiens, techniciens de surfaces, coach des Knicks etc.). Jusque là, il s’était toujours dit qu’il “n’adorait pas le mot pénibilité, parce que ça donne le sentiment que le travail serait pénible”. Après tout, si lui est capable de se lever à 11h tous les matins, d’écrire des chansons pendant au moins une heure et de consulter ses comptes bancaires pour s’assurer que l’argent que lui a laissé son doux papa se porte bien TOUS LES JOURS, les autres peuvent bien en faire de même, non ? Ce n’est peut-être pas agréable de travailler aussi dur, mais de là à dire que c’est “pénible”, c’est quand même exagéré, se disait-il.

Cette déconvenue allait-elle renverser totalement ses convictions les plus profondes et faire de lui un autre homme ? Faire forfait à domicile, c’est vraiment la honte, quand même, pire même que d’avoir été incapable de faire venir le moindre free agent d’impact depuis qu’Amar’e Stoudemire a perdu son match de boxe avec un extincteur. “Oui, mais ne perdre que de 20 points contre les Clippers, c’est plutôt honorable”, se dit-il finalement. “Je suis un visionnaire !”

via GIPHY

L’équipe

Les Nuggets, quand ça joue aussi bien que cette nuit contre Chicago, c’est quand même un régal. Peut-être ce qui se rapproche le plus des Spurs 2014 en termes d’altruisme et de capacité à lâcher des passes magiques. Voilà à peu près ce qu’ont vu les Bulls cette nuit quand ils n’avaient pas la balle.

Once an asshole, always an asshole...

Le prénom

En 2017, Charles Oakley avait eu cette réflexion magique lorsqu’on lui avait demandé ce qu’il pensait de la bagarre entre Kelly Olynyk et Kelly Oubre lors d’un Boston-Washington en playoffs. “Quoi ? Il y a deux connards qui s’appellent Kelly en NBA ?!” Et bien cette nuit, “Oak” aura constaté que si les deux Kelly ont changé d’équipe depuis, ils sont toujours capables de se distinguer en même temps et de façon inattendue.

Olynyk, sosie officiel de Jay (du duo Jay and Silent Bob) a inscrit le panier à 3 points de la gagne face au Thunder à 4 secondes de la fin. Un peu plus tôt, Kelly Oubre avait lui battu son record de points contre les Pacers, avec un match à 42 pions, dont 17 dans le dernier quart-temps, pour faire gagner son équipe.

Le duel

Magnifique duel de petits lors du derby texan entre Houston et Dallas. Si les Rockets se sont inclinés face aux Mavs, faire monter Chris Clemons (1.73 m) de G-League était une bonne idée. Son match up avec JJ Barea (1,75 m selon les manifestants, 1,68 m selon la police) a donné quelques séquences assez incroyables, comme celle ci-dessous.

Luka Doncic a calmé tout ce petit monde avec un triple-double des familles : 30 points, 11 passes, 10 rebonds.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest