NBA Paris Game, une fête très réussie !

NBA Paris Game, une fête très réussie !

Au-delà d'un match très oubliable, le NBA Paris Game 2020 a été une franche réussite et le public français a pu montrer sa passion pour le jeu.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

La fête est finie et on en redemande ! Le NBA Paris Game a fermé ses portes hier, sur la victoire des Milwaukee Bucks de Giannis Antetokounmpo sur les Charlotte Hornets (116-103). L'immense barnum a été un succès avec un vrai enthousiasme dans la capitale et une fête réussie à l'AccorHotelArena pour le premier match de saison régulière disputé sur le sol français. Sans chauvinisme aucun, les Global Games de Londres ont été surclassés, de par l'enthousiasme et la passion des fans français.

Au final, peu importe le match en lui-même. De l'aveu même de Kyle Korver au coup de sifflet final, la copie a été un peu "brouillonne" et le shooteur des Bucks s'en est presque excusé. Mais sur l'organisation et tout ce qui a été organisé autour, la France et son public ont été à la hauteur.

Un hommage rendu à Tony Parker, un moment de silence pour David Stern, les hymnes français et américains joués avant le match, des intros d'équipes aussi bouillantes qu'aux Etats-Unis, des acclamations pour les glorieux anciens Kareem Abdul-Jabbar (vainqueur à l'applaudimètre), Muggsy Bogues, Dikembe Mutombo, Dell Curry et consorts, des stars du PSG courtside, les fans ont montré qu'ils connaissaient le basket et qu'ils savaient comment vivre un match NBA.

Sur le parquet, Giannis Antetokounmpo a évidemment déclenché le plus d'enthousiasme et a rempli la feuille de stats comme il se doit avec 30 points, 16 rebonds et 6 passes.

"Franchement, on se croyait à la maison, le public poussait les deux équipes, mais j'ai quand même senti qu'ils étaient un peu plus derrière nous (rires). C'était un super moment", a expliqué le Greek Freak.

Le moment était aussi "spécial" pour Nicolas Batum, chaleureusement accueilli par le public français.

"C'était vraiment spécial. Même si je suis venu jouer ici plein de fois, là c'était autre chose, surtout que ma saison n'est pas facile sur le plan personnel. C'est quelque chose que l'on ne vit sans doute qu'une fois dans sa vie".

Les spectateurs ont bien poussé "Batman" à essayer de jouer un peu pour sa pomme, mais chassez le naturel et il revient au galop.

"C'est mon jeu d'alimenter les autres. Malik, Marvin et Devonte étaient chauds et je n'ai pas réussi à surpasser mon rôle. Je suis comme ça et je crois que je vais mourir comme ça", a expliqué l'ailier des Hornets.

Dans un an, deux autres équipes viendront à Paris. Et l'occasion de montrer que la France sait célébrer sa passion pour la NBA comme il se doit se représentera. Vivement 2021 !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest