Le jour où Rajon Rondo a remis LeBron James à sa place

Rajon Rondo n’a pas peur de dire ce qu’il pense, même quand il s’agit de recadrer LeBron James.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le jour où Rajon Rondo a remis LeBron James à sa place

Rajon Rondo, 34 ans, dispose d’un certain pedigree en NBA. Un vécu solide, un parcours glorieux avec des sélections All-Star et un titre de champion décroché avec les Boston Celtics en 2008. C’est un leader expérimenté, respecté et charismatique. Et quand il parle, on l’écoute.

Même s’il n’a de toute façon jamais eu sa langue dans sa poche, même quand il débutait à peine sa carrière dans cette ligue. C’est aussi ce qui fait sa particularité. Quand il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, il le dit. Même si c’est LeBron James devant lui. C’est ainsi que le meneur des Los Angeles Lakers a eu un rôle important dans le changement d’attitude du King entre la saison dernière – un échec total – et celle de cette année.

« Quand des gars font les mêmes erreurs encore et encore, c’est dur de se taire », confie Rajon Rondo. « J’ai voulu que LeBron se concentre un peu plus sur son langage corporel. »

Le vétéran trouvait que James avait tendance à manifester un peu trop sa frustration quand les jeunes joueurs rataient des choses. Voire à les engueuler. Et ça, ça ne passait pas pour RR9. Il a donc décidé de lui expliquer comment changer son attitude.

« Ces gars-là le prenaient pour exemple. S’ils rataient quatre tirs de suite et que LeBron tirait une tronche de quatre mètres de long, ça les anéantissait. Il est leur Michael Jordan. Ils ne voulaient pas le laisser tomber. Mais dès que LeBron disait quelque chose de positif à Brandon Ingram ou Kyle Kuzma, ça les remettait de suite dedans. »

Analyse intéressante de Rondo. Intéressant également que LeBron ait accepté d'écouter. Enfin, l'histoire ne dit pas s'il l'a vraiment fait... Après tout, les Los Angeles Lakers ont réglé le problème en envoyant leurs jeunes aux New Orleans Pelicans – les Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart – en échange d’Anthony Davis. Seul reste Kyle Kuzma...

Ouch ! Rajon Rondo percute violemment Jimmy Butler et l'envoie au tapis !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest