120 TOR
117 SAS
109 ORL
110 CHI
126 IND
111 NOP
123 CHA
110 WAS
122 ATL
125 DET
104 NYK
115 MIN
106 MEM
112 LAC
104 DAL
114 DEN
148 OKC
147 UTA

March Madness : récap du 1er jour

AlepHPar AlepH Publié

Voici en intégralité et en détail, les récaps de tout ce qui s'est passé hier en NCAA. Attention upsets !

South

Florida (#1) 67-55 Albany (#16)

Will-YegueteLes Gators de Will Yeguete se sortent de ce premier tour sans trop de difficulté face à la modeste équipe d'Albany. Ceci étant, Florida a dû attendre trente minutes avant de réussir à créer un écart significatif les mettant à l'abri. L'équipe devra faire mieux face à Pittsburgh, et les stars devront prendre leurs responsabilités. Cette nuit, l'effort a été collectif mais Wibekin (10 points 5 passes), Frazier (3 points 5 rebonds) & Young (10 points et 11 rebonds) ont été étonnamment discrets. C'est pourtant le moment pour eux de briller et de se mettre en avant !

Colorado (#8) 48-77 Pittsburgh (#9)

Sans Spencer Dinwiddie, la tâche était compliquée pour l'équipe de Colorado, surtout quand la « star remplaçante » des Buffaloes, Askia Booker, se troue complètement avec seulement 6 vilains points à 2 sur 10. L'équipe de Lamar Patterson a été très solide défensivement et très propre offensivement, il faudra clairement ré-éditer ce genre de performance au troisième round face à Florida !

Ohio State (#6) 59-60 Dayton (#11)

Il n'aura fallu attendre que le 3è match pour mettre à la poubelle notre bracket NCAA... Première grosse déconvenue dans ce tournoi avec la victoire inattendue des Flyers... Il n'y a pas grand-chose à dire sur ce match verrouillé défensivement (désolé, j'ai encore les larmes aux yeux). Comme prévu, Aaron Craft a sorti un gros match quand cela compte (16 points, 5 rebonds, 4 passes, 4 interceptions) mais Lenzelle Smith & LaQuinton Ross n'ont jamais été les armes offensives qu'ils sont censés être. Pas bon du tout pour leurs espoirs de draft.

Du côté de Dayton, la star de la nuit sera Vee Sanford, plantant le shoot de la victoire à moins de 5 secondes du buzzer.

Syracuse (#3) 77-53 Western Michigan (#14)

Pas de mauvaise surprise pour les Orange face à une équipe qui leur est largement inférieure. Un match clairement à sens unique dans lequel les stars de Syracuse ont fait le taf. 16 points et 6 passes pour Tyler Ennis, 14 points et 11 rebonds pour C.J. Fair, 18 points pour Trevor Cooney, et 16 points pour Jeremi Grant.

Nous avons du mal à imaginer l'équipe de Jim Boeheim se faire surprendre face Dayton au troisième round, et nous croisons très fort les doigts pour que Kansas passe de son côté du bracket, pour nous offrir un joli Kansas – Syracuse au Sweet Sixteen.

West

Oklahoma (#5) 75-80 North Dakota State (#12)

Lawrence-AlexanderLes Sooners n'ont jamais réussi à trouver la mire, et le bison Lawrence Alexander a réalisé un très très gros match : 28 points à 10 sur 15, 7 rebonds et 4 passes. Le match aurait pu tourner différemment, les Sooners menant encore 66-63 à quelques secondes de la fin, mais ce diable d'Alexander réussi à planter le 3 points égalisateur alors qu'Oklahoma loupait ses deux dernières tentatives.

C'est la magie du March Madness, quand de bons joueurs, mais relativement modestes, comme Alexander (il tourne à 11 points  et 4 rebonds de moyenne sur l'année) sortent de leur boîte pour créer la surprise...

San Diego State (#4) 73-69 New Mexico State (#13)

Un autre match qui se décide en prolongation dans la région West. Ce n'est peut-être pas la région avec le plus de talent, mais il y a définitivement une certaine homogénéité et des matchs très serrés ! Menant assez largement pendant le temps réglementaire, SDSU a dû prendre un coup de chaud quand New Mexico State a remonté 14 points, leur mettant un petit 9-2 des familles dans la dernière minute de jeu.

Dwayne Polee III (15 points et 6 rebonds) et Xavier Thomas (23 points et 5 passes) ont été les sauveurs pour les Aztecs dans la prolongation, mais ils auraient pu et dû être les sauveurs à la fin du temps réglementaire. Même s'ils partent favoris face à North Dakota State pour le troisième tour, ils devront être plus efficaces.

Oregon (#7) 87-68 BYU (#10)

Pas de « spéciale BYU » cette année, Oregon a douché les espoirs de cette équipe créant régulièrement la surprise, dans un match à sens unique dans lequel les Ducks ont pu faire tourner leur effectif, pourtant assez peu profond.

Joseph Young a bien drivé la « first unit » en plantant 19 points à 7 sur 12, permettant de créerun bel écart. La « second unit » a réalisé un très bon match aussi avec notamment Elgin Cook à 23 points et 8 rebonds et Jason Calliste à 14 points. De quoi espérer avant le prochain tour face à Wisconsin, un très très gros match en perspective.

Wisconsin (#2) 75-35 American (#15)

Un bon gros « stomp » comme il fallait s'y attendre. Sam Dekker et Frank Kaminsky n'ont pas eu à forcer (19 points à eux deux seulement) pour se défaire de la petite équipe des Eagles.  Un petit échauffement en attendant Oregon. Si pour nous, les Badgers partiront favoris, il faudra se méfier des Ducks, Joseph Young pouvant prendre feu à tout moment, et Mike Moser pouvant un jour se réveiller de sa léthargie pour dominer la raquette de Wisconsin.

East

Michigan State (#4) 93-78 Delaware (#13)

PayneLes Spartans ont connu une multitude de blessures durant l'année, ce qui leur a coûté un bon seeding dans le bracket, mais il ne faut pas s'y tromper : maintenant que leur 4 joueurs majeurs sont présents et en forme, ils font partie des favoris dans la course au titre ! Appling, Dawson, Harris & Payne constituent un des plus formidables quatuors au niveau universitaire.

Cette fois-çi, un seul des quatre fantastiques a « performé », mais Payne était tellement en forme qu'aucun autre joueur des Spartans n'avait réellement besoin de jouer ! L'intérieur de Michigan State a planté pas moins de 41 points à 10 sur 15 (et 17 sur 17 de la ligne), associé à 8 rebonds. Une performance rare qui mérite d'être soulignée : la dernière fois qu'un joueur avait planté plus de 40 points dans le tournoi NCAA, il s'agissait d'un certain... Steph' Curry, qui était largement moins bien entouré dans sa modeste université de Davidson et qui devait littéralement porter son équipe sur ses épaules.

Payne est un joueur au profil proche d'un certain Jared Sullinger, qui a définitivement marqué de nombreux points pour la draft !

Cincinnati (#5) 57-61 Harvard (#12)

Après Ohio State & Oklahoma, voici le troisième upset de ce second tour... Sean Kilpatrick a fait le taf habituel pour les Bearcats (18 points), mais a comme d'habitude été trop seul pour son équipe. En face, les Crimson ont confirmé leur bonne performance de la saison passée (ils avaient surpris l'équipe de New Mexico à ce même tour, alors classée #3ème de sa région) grâce à une belle combativité et un esprit collectif rare. Il leur faudra bien ses qualités au troisième tour, qui sera encore plus difficile... face à l'ogre de la région : les Michigan State Spartans.

Connecticut (#7) 89-81 Saint Joseph (#10)

UConn a dû attendre les prolongations pour s'imposer face à une équipe supposée largement inférieure. Si les stars des Huskies ont répondu présent (24 points 8 rebonds et 6 passes pour Napier, 17 points pour Boatright, et 18 points pour Daniels), l'équipe n'a pas réussi à défendre efficacement tout au long de la partie, se faisant « manger » dans les intentions. Ils n'ont pas même réussi à dominer l'équipe de Saint Joseph au rebond alors que leurs adversaires accusaient un déficit de taille certain...

S'il est toujours difficile de prévoir à quoi va ressembler l'équipe de Connecticut d'un match à l'autre, nous avons du mal à les imaginer aller beaucoup plus loin. La NCAA est une ligue d'équipe, de coach, et non de stars, et sans une certaine synergie, point de succès ! La tâche devrait être compliquée au troisième tour face à Villanova.

Villanova (#2) 73-53 Milwaukee (#15)

Pas de surprise ici. Contrairement à UConn, Villanova est une vraie équipe collective, particulièrement solide même s'il n'y a pas le talent qu'on peut trouver à Kansas, Kentucky, Duke, etc. Ils ont fait parler leur jeu (5 joueurs à plus de 11 points, 4 joueurs à plus de 6 rebonds, et auront déroulé. Un petit échauffement en règle, comme pour Wisconsin !

Midwest

Saint Louis (#5) 83-80 N.C.State (#12)

NC-StateDans notre bracket, voici l'upset sur lequel nous avions misé. Pas de chance, les Billikens (oui oui, c'est le nom de l'équipe de Saint Louis) ont remonté un gros retard dans le temps réglementaire, pour finalement égaliser à 18 secondes du terme, et s'imposer en prolongation...

T.J.Warren a bien porté sa brave équipe (28 points et 8 rebonds) mais a été comme d'habitude trop seul. Les nerfs auront certainement craqué pour le Wolfpack, affichant un misérable 20 sur 37 sur la ligne des lancers (dont 6 sur 14 pour Warren) qui leur coûtera la partie. Nous ne leur en voulons pas trop, Ohio State avait déjà ruiné notre bracket, un de plus un de moins...

Si Saint Louis est une équipe solide, à la mode Villanova dans l'esprit collectif, leur chemin sera semé d’embûches puisqu'ils affronteront au prochain tour les maîtres absolus de cet état d'esprit : les Louisville Cardinals.

Louisville (#4) 71-64 Manhattan (#13)

Les Cardinals devront tout de même montrer un autre visage. Ils ont connu de grosses difficultés face à une équipe contre laquelle ils auraient dû mettre un gros éclat. Ce n'est pas faute d'avoir dominé, mais les Cardinals ont juste eu du mal à trouver la mire : 3 sur 9 pour la gâchette Russ Smith, 2 sur 12 pour Chris Jones, etc.

Peut-être le stress de leur premier match ? Ils devront montrer un meilleur visage face à Saint Louis, au risque de connaître une déconvenue qui fâcherait fortement Rick Pitino, ainsi que les nombreux scouts qui ont les yeux rivés sur Smith, Harrell, et compagnie.

Texas (#7) 87-85 Arizona State (#10)

Une victoire compliquée et étriquée des Longhorns face à l'équipe de Jahii Carson. Deux équipes assez proches en terme de niveau (même si en début d'année, personne n'aurait imaginé l'équipe de Texas arriver à ce point tellement ils étaient décevants) et un match qui s'est décidé à la toute dernière seconde, voire même au tout dernier millième de seconde, Cameron Ridley plantant un shoot à l'extrême limite du temps réglementaire sur un rebond offensif.

Déception là encore pour nous, nous aurions aimé voir Jahii Carson plus longtemps ! Il n'aura pas démérité avec 19 points et 9 passes, mais n'a pas été assez efficace dans le jeu (6 sur 15 aux shoots, 6 pertes de balles). Cela ne devrait pas trop lui coûter le jour de la draft, mais il aurait clairement pu gratter quelques places s'il avait réussi à porter son équipe un peu plus loin.

Michigan (#2) 57-40 Wofford (#15)

Wofford fait parti de ces équipes qui sont juste heureuses de faire partie du tournoi NCAA. Les Wolverines n'ont pas eu à forcer, et tous les joueurs ont fait leur travail sans trop se fatiguer. Glenn Robinson III finira à 14 points et 7 rebonds, et Nik Stauskas à 15 points.

Le troisième tour sera plus compliqué face aux Longhorns, mais il y a certainement suffisamment de talent à Michigan pour espérer l'emporter. Attention tout de même, Robinson & Stauskas ont tendance à se trouer de temps en temps, il ne faudrait pas que cela arrive au plus mauvais moment !

Les matchs de la nuit

VCU (#5) – Stephen F. Austin (#12) : ne connaissant même pas l'équipe Texane, nous mettons VCU vainqueur sans trop d'hésitation.

UCLA (#4) – Tulsa (#13) : tellement plus de talent à UCLA...

New Mexico (#7) – Stanford (#10) : Un match très serré. Les qualités athlétiques et la longueur allant à New Mexico, la science du jeu à Stanford. Nous prenons un risque en misant sur Stanford dans un upset.

Kansas (#2) – Eastern Kentucky (#15) : pas trop dur à pronostiquer. Kansas !

Arizona (#1) – Weber State (#16) : idem. Arizona !

Gonzaga (#8) – Oklahoma State (#9) : le match à voir cette nuit !!! Nous mettons une piécette sur OSU, Marcus Smart ayant tendance à se transcender dans ces moment là. Attention à l'écart de taille cependant !

Baylor (#6) – Nebraska (#11) : un match plus serré qu'il n'y paraît. Nos billes sur Baylor tout de même, qui a l'expérience du NCAA Tournament, et des joueurs suffisamment combatifs.

Creigthon (#3) – La.-Lafayette (#14) : it's Doug McDermott time ! Creighton sans hésitation, et nous allons plus loin en prnostiquant 30 points ou plus du shooteur fou.

Virginia (#1) – Coastal Carolina (#16) : Coastal what ?

Memphis (#8) – George Washington (#9) : Si Shaq Goodwin ne se troue pas... une victoire confortable pour Memphis selon nous

North Carolina (#5) – Providence (#11) : un upset est toujours possible, surtout qu'UNC est une équipe peu fiable, mais il y a tout de même un sacré écart de talent. Victoire pour North Carolina !

Iowa State (#3) – N.C.Central (#14) : victoire facile pour Iowa State, bien trop solide pour N.C.Central

Wichita State (#1) – Cal Poly (#16) : Wichita State évidemment

Kentucky (#8) – Kansas State (#9) : un match à voir, plus serré qu'il n'y paraît. Nous avons hâte de voir comment vont se comporter les jeunes Wildcats, et nous espérons leur victoire.

Massachusetts (#6) – Tennessee (#11) : Tennessee est notre favori. Plus jeunes, plus talentueux, et surtout une bonne dose de confiance gagnée en s'imposant face à la bonne équipe d'Iowa au premier tour

Duke (#3) – Mercer (#14) : là encore, bien trop de talent chez les Blue Devils.