Pas de Nene mais du plaisir quand même

Les Washington Wizards ont beau avoir joué sans Nene hier soir, ils ont tout de même battu les Chicago Bulls sans sombrer dans la panique.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Pas de Nene mais du plaisir quand même
[caption id="attachment_128926" align="alignnone" width="625"] Nene, Beal et Wall, les atouts charme des Wizards.[/caption] Nene a manqué 50 matches durant les deux saisons complètes (il a été transféré à Washington en mars 2012) qu’il a passées aux Wizards. La franchise de D.C. a perdu 33 de ses 50 rencontres. C’est dire si le Brésilien a un impact sur son équipe. Leader vocal du vestiaire, patron sur le parquet et principale option offensive des Wizards dans la raquette, Nene est l’un des principaux artisans du succès des hommes de Randy Wittman en ce début de playoffs. Sa suspension pour un match – suite à une altercation avec Jimmy Butler – était donc perçue d’un mauvais œil pour les observateurs, nous compris. Mais les Wizards ont des ressources, sans doute plus que ce qu’on ne peut le penser. Malgré l’absence de leur vétéran, les joueurs de Washington sont venus à bout des Chicago Bulls pour la troisième fois en quatre rencontres cette nuit.
« Nene est un cadre de notre équipe mais on a appris à gagner sans lui », assure Trevor Booker, son remplaçant dans le cinq hier soir. « Nous étions sûrs de nous, nous avons des joueurs qui peuvent élever leur niveau de jeu. Nous ne sommes pas souvent diffusés sur le réseau national et nous avions à cœur de montrer ce dont nous sommes capables. »   « Son absence a été un mal pour un bien », ajoute Randy Wittman. « Je n’étais pas inquiet à l’idée de faire débuter un joueur inexpérimenté à ce niveau (Trevor Booker) à la place d’un cadre du groupe. Book ‘ avait déjà débuté les matches en fin saison (quand Nene était blessé – NDLR) et nos gars avait très bien joué pour nous mettre en bonne position à l’approche des playoffs. On sait comment faire. »
Effectivement, les Washington Wizards ont composé sans Nene en fin de saison. Le Brésilien s’est blessé quand la franchise luttait encore pour un meilleur spot. Sans lui, John Wall et ses coéquipiers ont remporté 12 de leurs 21 derniers matches. Mais ils s’étaient inclinés face aux Bulls…

Pas de Nene mais d’autres atouts

Sans Nene, les Wizards sont passés de la sixième à la septième place à l’Est, s’évitant ainsi un premier tour face au Miami Heat, double champion en titre. Les hommes de Randy Wittman n’étaient pas favoris pour autant face aux Chicago Bulls. Bien au contraire. On leur promettait l’enfer face à une équipe rugueuse, expérimentée et combative. Or ce sont bien les joueurs de Washington qui font preuve de courage, de gestion et de cœur depuis le début de la série. Malgré les retards au score lors des deux premiers matches, les Wiz’ n’ont pas paniqué et sont parvenus à conclure les deux rencontres (deux victoires à Chicago). Ils se sont battus comme des lions sur le parquet et sous les panneaux. Même sans Nene, ils ont trouvé d’autres joueurs capables d’élever leur niveau de jeu.
« Normalement, les systèmes du début de match sont pour Nene. Il fallait donc que quelqu’un soit agressif très tôt. J’ai pris mes responsabilités », explique Trevor Ariza. « Nous sommes des joueurs intelligents. On sait que lorsque l’un de nos joueurs majeurs est absent, nous devons trouver d’autres solutions. C’était mon jour en attaque. »
Nene avait été décisif lors du premier match. Bradley Beal a pris le relais lors du deuxième (26 pts) et c’est Trevor Ariza qui s’est illustré cette nuit avec 30 points et 6 paniers à trois-points. L’ancien champion NBA (avec les Los Angeles Lakers en 2009) est l’un des hommes clé du succès des Wizards cette saison et il fait forte impression depuis le début des playoffs. On a le sentiment que le danger peut venir de partout à Washington. A l’inverse, le jeu offensif des Bulls est stéréotypé et lent. Finalement, cette équipe de D.C. est probablement la plus talentueuse des deux. Et la plus sexy, aussi. Même sans son (ses) gros Nene(s).
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest