Joel Embiid, joue-là comme Nerlens Noel

Comme Nerlens Noel l'an passé, Joel Embiid pourrait manquer l'intégralité de la saison afin de se remettre complètement de sa blessure au pied.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joel Embiid, joue-là comme Nerlens Noel
Il y a un peu plus d’un an, les Philadelphie Sixers ont opté pour un processus de reconstruction sur cinq ans. Ils se sont séparés de Jrue Holiday, meneur All-Star, échangé le soir de la draft contre Nerlens Noel. Un pivot au profil défensif, jeune et à gros potentiel, long, mobile et… blessé au genou et indisponible pour plusieurs mois. Il n’a pas joué de la saison. En juin dernier, la franchise a sélectionné Joel Embiid. Un pivot technique, jeune et à gros potentiel, long, mobile et… blessé au pied et indisponible pour plusieurs mois. Il est facile de ricaner et de se moquer des ambitions des Sixers. On peut même aller jusqu’à mettre en doute l’éventuelle association des deux jeunes joueurs prometteurs dans le futur, même si Embiid semble être en mesure de s’écarter du cercle. Oui, on peut rire. Mais Philadelphie expérimente. Comme Noel l’an passé, le troisième choix de la dernière draft pourrait ne pas fouler les parquets cette saison.
« A ce stade, je ne peux pas vous dire s’il va jouer ou non. On lui fait passer des tests médicaux à Philadelphie », explique Sam Hinkie, président de la franchise. « On établira ensuite ensemble un plan de rééducation. Il a toujours une botte au pied. Il shootait des trois-points sur une jambe hier à l’entraînement. On veut le mettre en bonne position pour qu’il connaisse la plus longue carrière possible en NBA. On prendra le temps qu’il faudra. »
Les Philadelphie Sixers prônent la patience et ils ont raison. La franchise n’aspire pas encore à se hisser parmi les équipes les plus compétitives à l’Est. Elle a le temps. Autant ne prendre aucun risque avec Joel Embiid. Mais ce n’est pas pour autant que le Camerounais ne va pas se développer. Nerlens Noel sera la principale attraction de la saison du côté de la Pennsylvanie. Il semble à nouveau au meilleur de sa forme et – même sans jouer – il a beaucoup appris de sa saison blanche. Il a pu assimiler les systèmes de Brett Brown. Surtout, il s’est entraîné avec les coaches chargés du développement des joueurs toute l’année. Il a refaçonné son shot, solidifié ses fondamentaux, etc. Il est aujourd’hui l’un des candidats au trophée de Rookie Of The Year. Les Sixers adopteront peut-être – sans doute – la même stratégie avec Joel Embiid. Il a débuté le basket il y a quatre ans. Il a encore beaucoup à apprendre. D’ici un an, il sera nettement mieux préparé. Et Philadelphie sera alors en mesure de passer à la deuxième étape de son plan quinquennal.
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest