106 PHI
86 DET
95 CLE
118 BOS
111 IND
119 MIN

Pourquoi les Knicks ne doivent absolument pas signer Derrick Rose

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

La franchise ferait une belle erreur en offrant un nouveau contrat au meneur de jeu de 28 ans.

Derrick Rose est un free agent pour la première fois de sa carrière. Et il n’y a pas foule aux portes pour recruter l’ancien MVP. Ce n’est pas un hasard vu ses blessures à répétition et son incapacité à shooter de loin (21% derrière la ligne à trois-points). Les New York Knicks seraient tout de même ouverts à l’idée de faire revenir le natif de Chicago au sein de l’effectif. Et ça, ce serait sans doute une erreur. Explication rapide en trois points.

Parce que Derrick Rose n’est pas un meneur

Ce n’est pas vraiment nouveau. « D-Rose » est un finisseur d’exception, enfin surtout à l’époque où il avait encore des genoux. Il peut marquer avec une certaine facilité. En revanche, organiser le jeu n’est clairement pas son point fort. A peine plus de 4 passes en 32 minutes par match. Un problème, étant donné que les Knicks n’ont pas d’autres créateurs.

Son incapacité à mettre ses coéquipiers sur orbite serait moins handicapante s’il évoluait avec un autre playmaker à ses côtés. Il n’y en a pas à New York. Pas de « point forward » à la LeBron James ou de « point center »  à la Nikola Jokic. Surtout maintenant que la carrière de Joakim Noah est partie en lambeau…

Derrick Rose, c’est l’assurance d’avoir un joueur qui fait des statistiques sur le poste un. Mais sans doute pas un vrai meneur d’homme capable de faire gagner son équipe. Ou comment enfoncer son équipe un peu plus dans le milieu de tableau.

Parce qu’il va nuire au développement des jeunes

Les New York Knicks ont drafté Frank Ntilikina avec le huitième choix il y a une semaine. Le Français est moins agressif que Derrick Rose balle en main, c’est évident. Il est encore très jeune et il manque d’expérience malgré ses deux saisons chez les pros. En revanche, il y a moins de déchets dans son jeu. Il est même plus adroit de loin que l’ex-All-Star.

Rose n’est pas la première option offensive de New York mais il se comporte comme telle. Il prenait plus de tickets shoots que Kristaps Porzingis la saison dernière par exemple. Les meneurs scoreurs sont désormais monnaie courante en NBA mais les équipes articulées autour d’un meneur en première option offensive vont rarement au bout (Stephen Curry étant un cas particulier, il est plus qu’un simple meneur scoreur).

Porzingis s’est souvent plaint de ne pas avoir assez la balle et son gestionnaire est en partie responsable. Il serait dommage de continuer à faire stagner sa progression. De la même façon qu’il serait nuisible de laisser Ntilikina passer une majeure partie des rencontres sur le banc sous prétexte qu’un mec à 20 millions la saison joue au même poste.

Parce que son rendement n’est pas à la hauteur de ses prétentions salariales

Ce qui nous amène au dernier point : Derrick Rose est cher. 21 millions de dollars cette année. Il veut un contrat maximum et il a probablement pris conscience que cela n’arrivera pas. Mais lâcher ne serait-ce que plus de quinze millions la saison pour le joueur de 28 ans serait une bêtise. Il marque beaucoup de points, certes, mais il est aussi souvent blessé. Son attitude n’est pas non plus celle attendue d’un cadre.

Il n’a jamais su se réinventer après ses blessures. Ses conclusions près du cercle sont toujours aussi spectaculaires mais tout son jeu repose là-dessus. Il est toujours aussi maladroit de loin et ne rend pas les autres meilleurs. Autant garder l’argent et investir ailleurs tout en laissant aux jeunes joueurs une chance de progresser.