Nicolas Batum : « Le All-Star Game, loin d’être mon but personnel »

De passage à la Hoops Factory d'Aubervilliers pour l'annonce du partenariat entre Amazon et la LNB, Nicolas Batum a répondu aux questions des journalistes.

Barbara YouinouPar Barbara Youinou | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview
Nicolas Batum : « Le All-Star Game, loin d’être mon but personnel »
Petit tour d'horizon de ce que Nicolas Batum avait à dire sur les thèmes suivants.

Le recrutement des Charlotte Hornets

« L'arrivée de Dwight Howard, je ne m'y attendais pas. D'habitude ils m'appellent souvent mais là, ça s'est fait dans la nuit. Je l'ai vu en me réveillant à 6 heures du matin. C’est une très bonne nouvelle. On cherchait à la base un back-up 5 et là ils ont carrément pris un titulaire. On a beau dire ce qu'on veut sur Dwight, c'est encore 15 points et 12,7 rebonds de moyenne. Il n'y a pas beaucoup de monde en NBA capable de faire ça. Il va beaucoup nous apporter. Pour un joueur comme moi c'est de l'or en barre , je vais adorer jouer avec lui. »

Le programme estival de Nicolas Batum

« Il n'y a pas de repos. Quand tu ne vas pas en équipe nationale ça ne veut pas dire que tu te reposes. Je bosse tous les matins à partir de 7 heures sur le parquet jusque 10 heures et je bosse aussi le soir. Je travaille même plus que lorsque je viens en équipe de France. Donc il n'y a aucun repos. »

La Conférence Ouest et le All-Star Game

« Je ne me prends pas la tête avec ça. Je sais que l'on compte sur moi. Le but c'est de jouer à fond et de gagner des matchs. Mon but c'est d'aller en playoffs, de remettre Dwight à son plus haut niveau, que Kemba retourne au ASG. Si le ASG doit venir tant mieux mais c'est loin d'être mon but objectif personnel. Il y'a des équipes comme Cleveland, Boston qui seront toujours là. Il y'a des équipes comme les Bucks qui émergent. »

La draft de Frank Ntilikina

« Sa draft montre aussi la réussite de la formation en France. Il y'a au moins un Français drafté en NBA chaque année donc ça montre que la formation française est au beau fixe. On voit aussi les joueurs français qui signent dans des gros clubs européens. On est représenté partout. Pour en revenir à Frank c'est une bonne chose pour lui, pour le basket français, pour Vincent Collet. J'ai une relation particulière avec lui car c'est lui aussi qui m'a envoyé en NBA. Après la place ne sera pas facile à se faire pour lui. Mais c'est un challenge intéressant et je sais qu'il va réussir. »

 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest