125 WAS
130 BOS
124 PHI
127 BKN
113 IND
97 MIL
113 CLE
106 NYK
108 CHA
107 DET
92 MEM
83 POR
118 NOP
114 OKC
114 DAL
107 ATL
111 UTA
84 MIA
141 SAC
130 MIN
93 GSW
113 TOR

Nicolas Batum : « une saison NBA vous vieillit de trois ans ! »

Guillaume LarochePar Guillaume LarochePublié

Usé par une année très éprouvante, Nicolas Batum est revenu sur sa saison et ses blessures avec nos confrères de l'Equipe.

nicolas-batum-1604
Nicolas Batum face à Paul Pierce.

Nicolas Batum est en vacances. L'ailier français, aux portes du All-Star Game cette année avec une saison à plus de 14 points, 5 rebonds et 5 passes, n'a pas pu participer aux 6 derniers matches de Portland. Résultat, les Blazers ont enchaîné 12 défaites de rang. Ce soir, il ne sera pas non plus sur le terrain pour le dernier match de la saison face aux Warriors. La faute, une fois encore, à cette épaule qui le fait souffrir depuis 4 ans maintenant.

Alors qu'il sortait d'un rendez-vous avec son chirurgien, le docteur El Attrache (qui s'occupe notamment de Kobe Bryant actuellement), Nicolas Batum était pourtant plutôt rassuré lundi et s'est confié à nos confrères de l'Equipe.

"Il (le docteur) m'a confirmé que l'opération n'était pas nécessaire. Cette épaule m'a posé des problèmes dans le passé, mais là je suis rassuré."

Blessé également au poignet, Nicolas Batum a reconnu qu'il avait terminé la saison sur les rotules et que son nouveau statut de joueur cadre de l'équipe (38,5 minutes de moyenne) l'avait particulièrement usé cette saison.

"Après une saison pareille, je suis beaucoup plus vieux. Sérieusement, une saison NBA vous vieillit de trois ans. J'ai la cinquantaine maintenant ! (rire)"

Mais Nico reste assez satisfait de sa saison d'un point vue individuel, même s'il explique que le fait de ne pas jouer les playoffs, pour la 2e saison de suite, reste un vrai déchirement.

"Quand j'ai annoncé en début d'année que je pouvais être un mec à 15-5-5, les gens rigolaient. Les Américains surtout. Mais je montre que ça n'est pas impossible. (...) Et puis il n'y a pas le choix. Je suis un des plus gros salaires à mon poste. Je dois donc être un des meilleurs à mon poste."

Nicolas Batum prévoit maintenant de se reposer un peu, de rentrer en France pour voir sa famille, avant de reprendre l'entraînement fin mai avec l'équipe de France car, comme il l'explique : "On a des choses à faire cet été."

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Nicolas Batum dans le journal l'Equipe.