Nikola Jokic doit devenir une star, vite !

Nikola Jokic doit devenir une star, vite !

Les Denver Nuggets seront orphelins de Paul Millsap pendant trois mois. Nikola Jokic va devoir prendre les choses en main et devenir une star plus tôt que prévu.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

Les fans des Denver Nuggets peuvent enrager. L'équipe commençait à bien tourner avec Paul Millsap. Après des débuts poussifs sans véritable alchimie entre le vétéran et Nikola Jokic, tout allait mieux dernièrement. A défaut de marcher sur les autres raquettes de la ligue, le duo parvenait à afficher un net rating encourageant, une connexion respectable en défense et des résultats collectifs en progrès.

Sauf que patatra, Millsap a le poignet en vrac et manquera près de trois mois de compétition. On ne reverra pas le All-Star avant fin février. Difficile à encaisser dans une Conférence où les dernières places pour les playoffs sont dures à décrocher.

On peut se dire que Mike Malone est un bon coach. Qu'il trouvera une formule acceptable pour que Wilson Chandler, Juancho Hernangomez, Kenneth Faried et éventuellement Mason Plumlee se relayent efficacement sur le poste 4. Après tout, le groupe en état de jouer est quasiment le même que celui qui a échoué aux portes du top 8 la saison dernière, Danilo Gallinari en moins. Mais il n'est pas simple de prévoir ce dont seront capables les Nuggets après la perte de leur meilleur vétéran.

Une chose est sûre : tout ou presque dépendra de Nikola Jokic.

Statistiquement, il doit faire plus mal

C'est la capacité du Serbe à devenir, plus tôt que prévu, un franchise player efficace qui conditionnera le retour de Denver en playoffs après quatre ans de disette. Après son éclosion exaltante en 2016-2017, l'intérieur de 23 ans était attendu au tournant à la rentrée. On ne peut pas dire que Jokic a déçu. Simplement, l'éclosion ne s'est pas encore transformée en explosion. Il lui arrive encore fréquemment de sortir des passes venues d'un autre monde et de noircir la feuille de façon presque indécente pour un intérieur. Les adversaires sont néanmoins un peu plus préparés à gérer le phénomène.

Le besoin d'apprivoiser la collaboration avec Paul Millsap a semblé le faire un peu plafonner dans un premier temps. Statistiquement en tout cas, c'est palpable. Nikola Jokic joue un peu plus mais n'a pas encore le temps de jeu d'un franchise player (30 minutes). Il marque un peu moins (15.6 pts contre 16.7), est moins adroit (50.3% contre 57.8%) et fait un poil moins de passes (4.4 contre 4.9) que la saison passée. Jokic est en revanche nettement plus adroit à 3 points (40.7% contre 32.4) et plus prolifique au rebond (11.4 contre 9.8). Un intérieur comme Kristaps Porzingis, même âge et mêmes attentes, tourne par exemple à 27.6 points de moyenne.

Dans l'attitude, il doit se faire mal

Le contexte qui se présente à lui désormais va l'obliger à passer la seconde. On imagine que son temps de jeu va grimper. On suppose aussi que son coach et ses partenaires vont se reposer un peu plus sur lui en attaque. Avec des adversaires qui vont le cibler encore davantage, Nikola Jokic va devoir montrer qu'il peut monter en régime et supporter ce regain de pression. Le Serbe doit jouer comme un All-Star, produire comme tel et mener ses troupes vers la post-saison.

Pour le moment, on a surtout vu un surdoué un peu frustré par des situations de jeu ou des décisions ressenties comme des injustices. Son expulsion dans la foulée de celle de Mike Malone contre les Lakers pour des mots envers l'arbitre était très évitable. Denver a besoin que Jokic devienne un moteur, un exemple. Il n'est pas rare que Malone lui rentre dans le lard à l'entraînement pour lui demander davantage d'implication. C'est dans la nature du big man de se laisser un peu aller, de laisser les choses venir à lui. Il va lui falloir la forcer quelque peu.

Dans l'article de Zach Lowe consacré au "Joker" la semaine passée, on apprenait que le verbe était souvent familier et rentre-dedans entre la pépite de Sombor et son coach. Malone le bouscule pour lui faire comprendre qu'il ne peut pas stagner et se reposer sur ses acquis, aussi spectaculaires soient-ils.

C'est ce que l'on attend de lui, nous aussi.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest