Norris Cole, le monsieur plus du Heat dans le game 2

Norris Cole a signé le meilleur match de sa carrière en playoffs, la nuit dernière dans le match 2 face aux Chicago Bulls.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Norris Cole, le monsieur plus du Heat dans le game 2
[caption id="attachment_113298" align="alignleft" width="300"] Norris Cole et Ray Allen ont été les leaders du banc du Heat auteur de 55 points.[/caption] Le Miami Heat a fait plus que remettre les points sur les "i" en infligeant aux Chicago Bulls la plus grosse défaite de leur histoire en playoffs (115-78). Pour s'imposer sur un tel écart, il fallait que toute l'équipe contribue au scoring, notamment le banc. Et ça a été le cas avec une second unit qui a signé 55 points. Dès son entrée sur le terrain, Norris Cole a donné le ton de la soirée en inscrivant 8 des 30 points du Heat en deuxième quart-temps avec une adresse parfaite à 3-points (2/2) et un 3 sur 4 au shoot. Au final, Norris Cole (18 pts à 4/4 à 3-pts) et Ray Allen (21 pts) ont été les leaders du banc signant 39 des 55 points des remplaçants du Heat dominateurs dans cette rencontre.
« Nos coéquipiers avaient déjà bien attaqué leur défense et pour nous c'est une question d'espace. Une fois qu'on nous a libéré les espaces, nous avons des tirs ouverts. C'est ensuite notre boulot de les mettre », a-t-il indiqué au Miami Herald. « Ce soir, Ray et moi avons été très agressifs, nos shoots sont rentrés et voilà ce qui s'est passé. C'est un sport d'équipe. Ils se sont beaucoup regroupés quand LeBron et Dwyane ont attaqué la raquette. Nous étions donc ouverts. »
En plus de son bon match en attaque, Norris Cole a réalisé un bon passage en défense sur Nate Robinson et s'est même frotté à lui verbalement après avoir inscrit son deuxième panier à 3-points. Un peu de trash talking ne fait pas de mal, même dans une rencontre tendue.
« Ça fait juste partie du jeu. Même si ce sont les playoffs et que c'est intense, le jeu doit rester fun. En tant que compétiteur je ne vais pas reculer. C'est évident, il ne va pas reculer non plus... Il n'y avait rien de dirty ou quoi que ce soit. »
Plusieurs défenseurs se sont succédés sur Robinson mais c'est Norris Cole qui a eu le plus de succès sur le meneur qui a terminé avec 11 points à 3 sur 9 au tir.
« Norris Cole est bon depuis le début des playoffs. C'est ce qu'on attend de lui. Nous avons besoin de lui pour y arriver et il fait du très bon boulot », constatait Mario Chalmers après la rencontre.
Pour la petite histoire, en 2011, Norris Cole avait été drafté en 28è position par... les Bulls. Chicago avait tradé son tour de draft à Minnesota qui l'avait ensuite envoyé au Heat.
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest