Gasol insolent, Russ et Porzingis en chaleur : ce qu’on a retenu de la nuit

Game winners improbables, coups de chaud et grosses déprimes, on revient pour vous sur les faits marquants de la nuit en NBA.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Gasol insolent, Russ et Porzingis en chaleur : ce qu’on a retenu de la nuit
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Le duel de potes/candidats au titre de MVP a assez clairement tourné en faveur de Russell Westbrook contre James Harden. En plus de sortir une meilleure ligne de stats, le meneur d'OKC a claqué un tomar monumental pour assurer la victoire après un turnover bidon de... James Harden. - Quand on voit Marc Gasol planter trois-points sur trois-points, on se demande presque pourquoi il a attendu aussi longtemps avant d'ajouter le tir extérieur à son arsenal. L'intérieur espagnol en a inscrit 4 (en 5 tentatives) cette nuit, dont le game winner sur le parquet des Clippers vainqueurs de 10 de leurs 11 premiers matches ! Il tourne à 40% derrière l'arc cette saison, avec déjà 40 tirs tentés de cette distance. Un vrai sniper. - Le plus beau dans tout ça, c'est peut-être encore plus sa célébration improbable à la Conor McGregor ! - Un autre "grand qui shoote" a fait le malin cette nuit et plutôt salement. Kristaps Porzingis a signé son record en carrière (35 pts) contre les Pistons avec la victoire à la clé. Un aperçu de ce que le "Létal Letton" pourra faire presque tous les soirs dans deux ou trois ans... - C'était assez furtif, mais il y a eu un petit début d'embrouille entre Andre Roberson et Patrick Beverley, pourtant pas en tenue. On guettera leurs retrouvailles lorsque le meneur-pitbull sera opérationnel... - Ni vu, ni connu, Atlanta a piqué la première place de la Conférence Est aux Cavs. Le pauvre LeBron ne peut même pas poser un RTT tranquille sans que ça ait de conséquences au classement... - Randy Wittman a dû se taper une bonne grosse barre en voyant les Wizards paumer contre Philadelphie et afficher leur pire début de saison depuis presque 10 ans. - A priori, Tony Parker nous a lu ces dernières semaines et il en a eu assez que l'on dise que Patty Mills allait lui chourer sa place. Du coup, "TP" monte en puissance (14 pts et 7 pds à 7/10 contre les Kings cette nuit) et, forcément, les Spurs vont bien mieux quand leur chef d'orchestre est en jambes. - Désolé pour les Kings mais, vraiment, autant trader DeMarcus Cousins, récupérer quelques assets et viser Markelle Fultz à la draft. C'est de plus en plus désespérant à suivre les matches de Sacto... - Kenneth Faried ne blague pas depuis qu'il a récupéré sa place de starter : 20 pts, 15 rbds et 4 stls face à Phoenix pour le Manimal, qui doit forcément être un fan de Sheldon Cooper et de Big Bang Theory vu sa décla d'après-match. "That's my spot. I don't like when people take my spot". - Toujours pas de Dirk à l'horizon pour les Mavs malgré un statut en "game time decision et une nouvelle défaite pour Dallas". L'OktoberFest a vraiment dû être corsée cette année pour qu'il mette autant de temps à se remettre... - Les deux fans les plus flippants des Raptors assis à quelques centimètres l'un de l'autre. Drake et ce cowboy qui croit, comme 70% des darrons de plus de 50 ans, que c'est encore cool de rentrer son T-Shirt dans son jean. - Nené n'a pas souvent dû jouer au petit pont massacreur dans la cour de récré. Sinon il aurait appris à fermer les jambes... - Devin Booker agit déjà comme une starlette. On aurait presque dit qu'il allait checker tout le monde dans la salle après son expulsion. S'agirait de faire gagner un peu les Suns par contre...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest