Golden State Warriors : la surprise du début de saison

Les bons résultats s'enchaînent à Golden State, qui a su se donner les moyens de devenir ambitieux.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Ils sont la surprise de ce début de saison. Bien calés derrière le quatuor infernal OKC - Clippers - Grizzlies - Spurs, les Warriors n'en finissent plus de surprendre par leurs excellents prestations (17 victoire, 8 défaites). Mais peut-on encore parler de surprise au regard des résultats affichés par la franchise d'Oakland ? Depuis un mois, les Warriors n'ont perdu que trois petits matches et se sont permis de faire récemment tomber Brooklyn à deux reprises, Atlanta et Miami. De retour à la maison hier soir après un road trip de sept matches à l'extérieur (six victoires !), les hommes de Mark Jackson avaient donc à coeur de confirmer leur bonne forme du moment devant leurs fans. Objectif atteint, puisque Golden State a disposé des Hornets grâce à un David Lee tout proche de réaliser son huitième double-double d'affilée (26 points, 9 rebonds).
« Nous sommes ravis de continuer sur notre lancée, nous voulions le faire chez nous, pour nos fans », a confié l'intérieur des Warriors à Yahoo! Sports après le match.
[superquote pos="g"]"Pour une équipe jeune comme la nôtre, ça aurait pu être un match piège mais ce groupe est différent." Mark Jackson[/superquote]Symbole de cette équipe des Warriors enfin compétitive et qui espère accrocher les playoffs pour la première fois depuis la saison 2006-07, David Lee a su mettre ses statistiques au service du collectif. Son rendement est aujourd'hui l'une des clés de la réussite de l'équipe de Mark Jackson qui est parvenu à créer une véritable osmose au sein de son roster malgré les absences d'Andrew Bogut et de Brandon Rush, blessés. Après la victoire d'hier face à NOLA, le coach de Golden State a reçu personnllement les félicitations de Reggie Miller, épaté par les progrès d'une franchise qui a gagné en maturité pour devenir l'une des plus redoutables de la ligue en ce début de saison.
« J’ai regardé mon téléphone et j’ai vu que j’avais reçu un SMS de la part de Reggie Miller », raconte Jackson. « Il m’a dit combien on l’avait impressionné car nous avons réussi à gagner pour notre retour à la maison. Pour une équipe jeune comme la nôtre, ça aurait pu être un match piège mais ce groupe est différent. »
Plus matures et plus concernés que les années précédentes, les Warriors ont parfaitement négocié leur retour à l'Oracle Arena en ne laissant aucune chance à des Hornets largement dominés par leurs hôtes du soir.
« Nous avons joué avec beaucoup de confiance ce soir, plus que par le passé », ajoute David Lee. « L’un des matches les plus compliqués à jouer en NBA est le premier match disputé à la maison après un road trip. Cela aurait pu être une grande désillusion. »
Loin des déceptions du passé, tout sourit à Golden State depuis l'entame de la saison. Même le fragile Stephen Curry semble en avoir terminé avec ses problèmes récurrents aux chevilles. Comme Lee, le talentueux meneur pratique actuellement le basket le plus efficace de sa jeune carrière. Ses 19,4 points, 6,4 passes, 4,1 rebonds et 1,6 interception par matche font de lui l'un des joueurs les plus influents de la ligue à son poste et son impact tire vers le haut un groupe où chaque élément s'investit pour le bien du collectif.
« Cette équipe est très complémentaire », indique David Lee qui espère disputer ses premiers playoffs en carrière.
[superquote pos="d"]« Cette équipe est très complémentaire. » David Lee[/superquote]L'intérieur de Golden State ne s'y trompe pas. Par leur volonté et leur combativité, les joueurs de Jackson inspirent désormais la crainte chez leurs adversaires qui commencent à prendre conscience que les prendre à la légère serait une grave erreur. Le Heat, surpris à domicile mercredi dernier, peut en témoigner. Et si les Warriors veulent conserver le droit de rêver, David Lee est conscient qu'il faudra avant tout continuer avec le même état d'esprit, en conservant cette humilité qui leur a permis de réaliser leur meilleur départ depuis 21 ans.
« Nous abordons les matches en sachant que nous sommes dangereux et je pense que nous pouvons rivaliser avec n’importe quelle équipe de NBA. Nous ne sommes pas arrogants mais nous ne laisserons jamais échapper un match à l’extérieur. »
Etre efficace à l'extérieur et rester régulier face aux plus grosses cylindrées. Deux armes indispensables en playoffs même si le chemin à parcourir est encore très long jusqu'au mois d'avril...  
FG 3PT FT Rebounds Misc.
Avg Per Game G Min M A Pct M A Pct M A Pct Off Def Tot Ast TO Stl Blk PF Pts
Totals 37.7 83.3 45.2 7.1 19.7 36.1 17.2 22.1 77.9 11.9 33.8 45.7 22.6 15.0 7.0 3.4 21.9 99.7
League Rank 6 T9 T9 14 12 12 T15 17 10 T12 2 3 7 T7 T25 29 3 10
David Lee 25 37:27 8.1 15.3 52.7 0.0 0.0 0.0 3.3 4.1 80.6 3.1 8.3 11.4 3.4 2.7 1.0 0.2 3.4 19.5
Stephen Curry 25 37:41 6.7 15.8 42.2 2.6 6.2 41.7 3.5 3.9 89.7 0.6 3.5 4.1 6.4 3.0 1.6 0.0 2.5 19.4
Klay Thompson 25 35:13 5.8 14.6 40.1 2.6 7.0 36.4 1.6 1.9 85.1 0.6 3.6 4.2 2.5 1.9 0.7 0.5 2.6 15.8
Carl Landry 25 25:50 4.6 8.2 56.1 0.0 0.0 0.0 3.8 4.7 80.5 3.2 3.7 6.8 1.0 1.8 0.3 0.5 2.8 13.0
Jarrett Jack 25 26:54 4.2 8.9 46.6 0.9 2.4 39.0 1.6 1.8 87.0 0.2 3.0 3.2 5.0 1.8 0.9 0.0 1.8 10.8
Harrison Barnes 25 26:15 3.4 8.0 42.0 0.7 2.0 34.0 1.6 2.3 67.2 0.7 3.6 4.3 1.6 1.1 0.6 0.2 2.0 9.0
Brandon Rush 2 12:40 3.0 4.5 66.7 0.0 1.0 0.0 1.0 1.5 66.7 0.0 0.5 0.5 1.0 1.5 0.0 0.0 2.5 7.0
Andrew Bogut 4 18:12 2.8 5.0 55.0 0.0 0.0 0.0 0.5 1.0 50.0 1.0 2.8 3.8 2.0 1.0 0.3 1.0 1.5 6.0
Richard Jefferson 13 13:35 1.3 3.8 34.7 0.2 1.5 15.0 0.7 0.9 75.0 0.2 1.2 1.3 1.4 0.3 0.5 0.2 0.8 3.5
Festus Ezeli 24 15:37 1.2 2.7 44.6 0.0 0.0 0.0 0.5 1.3 35.5 1.8 2.0 3.9 0.3 0.9 0.3 0.9 2.2 2.9
Draymond Green 25 14:39 1.0 3.7 28.3 0.2 1.0 19.2 0.5 0.6 86.7 0.9 3.0 3.9 0.6 0.7 0.8 0.3 2.3 2.8
Charles Jenkins 22 05:42 1.1 2.2 52.1 0.0 0.1 50.0 0.2 0.4 55.6 0.2 0.4 0.5 0.5 0.5 0.1 0.0 0.4 2.5
Jeremy Tyler 8 01:58 0.5 1.1 44.4 0.0 0.0 0.0 0.3 0.3 100.0 0.3 0.0 0.3 0.0 0.1 0.1 0.0 0.0 1.3
Andris Biedrins 18 09:12 0.2 0.5 33.3 0.0 0.0 0.0 0.2 0.4 37.5 0.6 2.2 2.8 0.3 0.4 0.4 0.5 1.6 0.5
Kent Bazemore 13 01:18 0.2 0.8 27.3 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.1 0.1 0.2 0.2 0.0 0.2 0.2 0.2 0.5
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest