Pablo Prigioni : un facteur X atypique

À 38 ans, le meneur remplaçant des Rockets Pablo Prigioni a fait beaucoup de mal aux Clippers.

Guillaume RantetPar Guillaume Rantet | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pablo Prigioni s'est réveillé au meilleur moment. Avec 4 points, 4 assists et 3 interceptions en 20 minutes de jeu, il a fait oublier ses errements lors des matches précédents de la série. A l'occasion de sa troisième saison dans la Grande Ligue, il a joué le rôle de facteur X lors d'un match crucial pour les Houston Rockets le jour de son 38ème anniversaire. Et dire que le natif de Rio Tercero, en Argentine, n'avait rentré qu'un panier depuis le Game 3 et inscrit zéro point lors des Games 5 et 6...
« Quand je rentre sur le terrain j'essaie de donner le maximum », a-t-il confié au Houston Chronicle. « Je suis très altruiste et je ne pense pas à scorer ou prendre des shoots. Je peux faire beaucoup de choses sur le terrain. J'essaie de faire tout ce que je peux pour aider mon équipe à gagner. »
Arrivé dans le Texas le 19 février dernier en provenance de New York, l'ancien meneur du Real Madrid a tourné à 3 points (34% au shoot) et 3 assists lors de ses 24 matches de saison régulière disputés avec les Rocket. En l'absence de Patrick Beverley, il est amené à jouer un rôle plus important à l'occasion de ces playoffs. Et l'Argentin semble avoir convaincu les cadors de son effectif.
« Les actions réalisées par Pablo ont changé la physionomie de la rencontre et nous ont aidés à l'emporter », a ainsi lâché James Harden, content de la performance de son vétéran.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest