98 MIN
100 DEN
114 PHI
106 CHA
102 ORL
109 IND
119 OKC
121 MIL
87 NYK
108 CLE
138 PHO
112 BKN
124 POR
113 ATL
104 LAL
113 TOR

Patty Mills trouve que les Spurs ont cédé sous la pression

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Après un excellent départ, San Antonio a fini par s’effondrer face à Golden State. Patty Mills estime que son équipe a cédé sous la pression.

LaMarcus Aldridge - San Antonio Spurs
LaMarcus Aldridge a très peu pesé en deuxième période.

Le premier match de cette finale de conférence à l’Ouest a tout de même offert un scénario rocambolesque, entre début de scandale et très haut niveau de jeu. Malgré une première mi-temps parfaite, les coéquipiers de Patty Mills n’ont pas réussi à rester devant toute la rencontre.

Le meneur australien a tenté de trouver des explications à cette impressionnante dégringolade. D’abord, il a refusé de se cacher derrière l’excuse de la blessure de Kawhi Leonard. Il préfère donner du crédit à son adversaire.

« Pour la majorité du match, nous étions organisés », rappelle-t-il. « Mais ils ont augmenté leur agressivité défensive. Et cela nous a en quelque sorte sorti du rythme. »

Dans son cas personnel, il n’a jamais vraiment démarré son match avec au final un vilain 1-8 aux tirs dont 0-6 à 3 points. Mais son constat est vrai pour beaucoup d’autres joueurs, LaMarcus Aldridge en tête.

« Je pense que c’était de la pression », confie Mills. « Ils ont élevé leur pression défensive. A partir de là, nous avons été secoués, sans savoir où aller ou être organisé. »

Les Spurs ont finalement pris un énorme coup sur la tête. Il faudra être plus fort mentalement s’ils veulent espérer quelque chose dans cette série.