Paul George : « Ça fait du bien de se sentir désiré »

Paul George intéresse les Los Angeles Lakers. Mais l'intêret ne semble pas réciproque. Le Pacer pense d'ailleurs que quitter Indy pour L.A. serait une erreur.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Paul George : « Ça fait du bien de se sentir désiré »
Certains NBAers sont actuellement en mini-camp à Las Vegas avec Team USA et donc accessibles aux médias. C’est le cas de Paul George. Restricted free agent l’été prochain, ce dernier a dernièrement fait l’objet d’une rumeur annonçant un intérêt des Los Angeles Lakers pour lui. L’été prochain s’annonce mouvementé et s’ils ont déjà prévu de faire de l’œil à Carmelo Anthony et LeBron James, les dirigeants californiens auraient également Paul George dans leur radar et il n’a visiblement pas fini d’en entendre parler.
« Paul, tu viens à L.A. ? Viens à L.A. C’est tout ce que j’ai entendu depuis que je suis ici », a-t-il confié à Yahoo! Sports après l’entraînement d’hier avec Team USA.
Le Pacer s’est déjà exprimé sur le sujet il y a quelques jours. Il avait notamment expliqué qu’il serait difficile de dire non à Kobe Bryant si ce dernier était amené à engager les négociations. Fan du Black Mamba et surtout originaire de Los Angeles, Paul George pourrait donc être sérieusement amené à considérer une offre des Lakers. Et les fans de la franchise lui rappellent qu’il serait le bienvenu.
« Partout où je vais à L.A., on me dit ‘On te veut ici, ne signe pas avec les Pacers’. Ça devient répétitif, mais je m’y habitue. Je comprends ce qu’ils font. Ça ne peut pas vraiment m’énerver. Ça fait du bien de se sentir désiré. »
Mais après le parcours d’Indiana en playoffs cette saison, George a de beaux projets pour son équipe et n’est pour le moment pas disposé à partir.
« Je suis bien à Indiana. Je suis content d’être là. Si je devais quitter Indiana pour les Lakers, ça ne serait pas forcément une bonne idée pour moi. Nous avons quelque chose de bien ici »
Les Indiana Pacers n’ont de toute façon pas l’intention de laisser leur meilleur joueur partir. Les dirigeants ont d’ailleurs prévu de lui faire une offre conséquente avant le 31 octobre prochain, date limite pour une éventuelle prolongation de contrat. Et si Paul George venait à refuser leur offre, Larry Bird et son équipe seraient tout de même en mesure de matcher les propositions faites par les autres équipes l'été prochain.
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest