Paul Pierce lâche l’équipe qui a le meilleur cinq à ses yeux

Le choix de Paul Pierce sur le meilleur cinq NBA va indéniablement faire débat. Même si, sur le long terme, ça se discute largement

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Paul Pierce lâche l’équipe qui a le meilleur cinq à ses yeux

Ah l'amour d'une franchise. En même temps, quel joueur, ou plutôt ancien joueur n'a pas une réelle préférence selon les circonstances de sa carrière. Paul Pierce aurait dû être l'homme d'une seule équipe. Sans son trade à Brooklyn, il aurait sans doute été un Celtic à vie. De 1998 à 2013, The Truth a tout connu à Boston. Absolument tout. L'enfer et le paradis avec ce titre en 2008. Comme Kobe Bryant ou Tim Duncan, Paul Pierce a mérité son statut d'icône locale, et ce même s'il a terminé sa carrière aux Nets, aux Wizards puis aux Clippers. Son coeur est vert, et le sera à jamais.

Devenu consultant, Pierce garde toujours un oeil sur le Massachusetts. Mais il y a évidemment le côté fan qui peut ressortir dans ses prises de position. Sur ESPN, l'ancien MVP des Finals a expliqué que les C's possédaient, à l'heure actuelle, le meilleur cinq de départ de toute la ligue.

"Boston se pose comme la meilleure menace, et ce n'est pas parce que j'ai joué à Boston.Quant on regarde l'effectif, Jayson Tatum commençait à jouer comme une superstar avant l'interruption. Pour moi, Boston a le meilleur cinq en NBA."

Il y a évidemment débat sur cet avis tranché. Des formations comme les Lakers, les Clippers, les Bucks semblent être mieux armées. Les Raptors et les Warriors, au grand complet, ont leur mot à dire. En alignant Jayson Tatum, Jaylen Brown, Kemba Walker, Gordon Hayward et Daniel Theis, les C's ont un starting lineup de grande qualité. Mais peut-être un peu moins que les autres cités.

À long terme, il est en tout cas indéniable que les Celtics ont le potentiel pour être tout en haut de l'affiche. Tatum, comme le dit justement Paul Pierce, a des allures de superstar naissante. Jaylen Brown s'est grandement rapproché du All-Star Game cette saison. Kemba Walker est une assurance tout risque. Et les trois hommes n'ont respectivement que 22, 23 et 30 ans. Un trio auquel on doit rajouter l'indispensable Marcus Smart, 26 ans...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest