Paul Pierce : « Rondo peut être le boss à Boston »

L’avenir des Bostons Celtics repose désormais sur les épaules de Rajon Rondo, Paul Pierce pense que le meneur peut assumer ce statut.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Paul Pierce : « Rondo peut être le boss à Boston »
Après la grande opération « ménage de printemps » que les Boston Celtics ont opérée pour se mettre en position de pouvoir reconstruire, il ne reste désormais plus que Rajon Rondo dans l’effectif pour pouvoir assumer un rôle de leader et tenter de diriger l’équipe. Son ancien coéquipier Paul Pierce est persuadé que RR saura répondre présent.
« Sans le moindre doute, Rondo peut être le boss à Boston », a-t-il expliqué à Gary Washburn du Boston Globe.   « J’ai parlé avec Rajon, il a beaucoup mûri. Les gens ont beaucoup parlé de sa relation avec Doc Rivers, mais Rajon et lui ne se sont sans doute jamais aussi bien entendus que durant ces deux dernières années. Donc je ne pense pas que ce soit la raison pour laquelle Doc est parti. J’ai entendu dire ça, mais ça n’était pas la raison de son départ. »
Il est vrai que la personnalité lunatique de Rajon Rondo et ses relations complexes avec son entraîneur (comme avec d’autres joueurs, pourrait ajouter Ray Allen) ont souvent été pointées du doigt. Malgré son talent et son haut rapport qualité/prix, le nom de Rondo se retrouve d’ailleurs systématiquement dans les rumeurs de transferts depuis plusieurs années. Mais désormais, c’est bien sur les épaules démesurément larges de RR que repose l’avenir des C’s. Là encore, P-Double y croit.
[superquote pos="d"]"Rondo m’a dit qu’il était prêt à relever ce challenge. Il sait que c’est son équipe."[/superquote]« Rondo est l’un des meilleurs joueurs de cette ligue. C’est un gars qui peut être le visage d’une franchise. Il a déjà gagné un titre, c’est un All-Star. Beaucoup d’organisations n’ont même pas un joueur de ce calibre. Je pense clairement qu’il a mûri et qu’il peut endosser beaucoup de responsabilités. Je lui ai parlé et il m’a dit qu’il était prêt à relever ce challenge. Il sait que c’est son équipe et qu’il doit devenir un leader. »
L’autre question qui se pose désormais, c’est de savoir si le staff de Boston a vraiment envie de voir Rondo revenir en pleine forme rapidement. Après tout, l’autre partie du plan de reconstruction de la franchise est de pouvoir récupérer un très haut choix de draft lors de la prochaine loterie afin de pouvoir espérer choper l’une des futures stars annoncées dans la cuvée 2014 (Andrew Wiggins, Jabari Parker, Aaron Gordon…). Pour une fois, les Celtics vont peut-être croiser les doigts en espérant que Rajon Rondo fasse la gueule et ne réussisse pas à tirer le meilleur de lui-même et du roster…
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest