Phil Jackson-Masai Ujiri, le jeu des chaises musicales ?

Phil Jackson pourrait quitter les New York Knicks pour retourner aux Lakers et laisser Masai Ujiri, des Raptors, tenter de sortir les Knicks de la mouise.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Ça n'aura échappé à personne, les New York Knicks ne sont pas exactement ce que l'on peut appeler une franchise qui va bien depuis l'arrivée de Phil Jackson au poste de président. Les problèmes datent évidemment de bien avant la prise de fonction du Zen Master, à qui on ne peut imputer que les deux dernières saisons catastrophiques et non tous les fiascos survenus sous l'ère James Dolan. Toujours est-il que la réputation de Jackson, qui jouissait d'une aura incroyable il y a deux ans, a pris un sérieux coup auprès des fans et des observateurs. On pourrait penser l'ancien gourou des Bulls et des Lakers doté d'une carapace solide pour faire face aux attaques, mais les critiques à répétition et le constat d'échec lui sapent le moral quotidiennement. Au point que depuis quelques jours, la rumeur d'un départ précoce de Phil Jackson est évoquée dans la presse américaine. Selon SportNet, le coach le plus titré de l'histoire disposerait d'une sorte de clause libératoire au terme de la prochaine saison, voire d'une porte de sortie encore plus précoce dès cet été si ses relations avec le propriétaire de la franchise se dégradaient pour de bon.

Le frère éjecté au profit de l'amant ?

Retraité du banc de touche parce qu'il n'a plus la santé pour assumer cette tâche sur la durée d'une saison, Jackson aurait alors l'occasion de prendre définitivement sa retraite et de retourner vivre à Los Angeles, pour couler des jours heureux avec sa compagne Jeannie Buss. Sauf que cette dernière, si l'on en croit les mêmes sources, aurait dans l'idée de collaborer avec son conjoint chez les Los Angeles Lakers. Alors que son frère Jim est sur la sellette et a même promis de quitter lui-même le navire si les résultats n'étaient toujours pas au rendez-vous au bout d'un moment, Jeannie souhaiterait proposer à Jackson le poste de président des Lakers. Le projet de reconstruction ne parait pas beaucoup plus simple à Los Angeles qu'à New York et il n'est pas évident que le Zen Master, qui parait parfois dépassé (pour ne pas dire has been), parvienne à ramener les Angelenos en playoffs dans les plus brefs délais. Cela dit, si ce comeback sur la terre de ses plus récents exploits se matérialisait, les Knicks seraient bien obligés de tourner la page et d'envisager l'avenir sous une autre forme que celle du triangle. C'est là que l'autre rumeur du moment intervient. Masai Ujiri, le boss du secteur sportif des Toronto Raptors qu'il a clairement contribué à transformer en finaliste potentiel à l'Est, serait déjà dans le viseur de James Dolan pour la saison prochaine. Selon Frank Isola du New York Daily News, Ujiri est un ambitieux qui rêve de marquer son époque. Ce n'est sans doute pas à Toronto, où l'équipe a beaucoup progressé mais parait difficilement améliorable à court terme, qu'il y parviendra. Le challenge de rendre les Knicks à nouveau séduisants et compétitifs lui assurerait une renommée de taille, là où ses prédécesseurs, les connus et les moins connus, ont échoué. Le jeu des chaises musicales n'a pas encore commencé, mais le coup d'envoi pourrait être donné assez rapidement. Resterait alors aux Raptors, orphelins dans un tel scénario, à trouver un remplaçant digne de ce nom à Ujiri, meilleur dirigeant de l'année en 2013 et jamais très loin de doubler la mise depuis son arrivée au Canada...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest