Phil Jackson : « Il fallait flopper pour ralentir Wilt Chamberlain »

Phil Jackson s'est livré au jeu des comparaisons entre deux pivots légendes de la ligue : Shaquille O'Neal et Wilt Chamberlain.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Phil Jackson : « Il fallait flopper pour ralentir Wilt Chamberlain »
Lorsqu'il s'agit de comparer les légendes NBA entre elles, les journalistes ont trouvé le parfait client en la personne de Phil Jackson. Après avoir fait le tour des différences entre Kobe Bryant et Michael Jordan, le Zen Master s'est attaqué à deux poids lourds - dans tous les sens du terme - de la ligue, Shaquille O'Neal et Wilt Chamberlain. Ancien intérieur de formation, Jackson, double champion NBA avec les New York Knicks en 1971 et 1973, a eu l'occasion de se coltiner celui qui est considéré comme l'un, voire le, meilleur pivot de l'histoire de la ligue. Look de hippie et barbe bien garnie, il ne connaissait alors qu'un moyen pour freiner "The Big Dipper" :
"On nous a toujours appris que Wilt n'aimait pas les fautes offensives", explique Phil Jackson au Chicago Tribune. "Il fallait donc simuler une faute offensive, ensuite il était moins agressif. C'était le seul moyen de le ralentir."
Autrement dit, le flopping comme seule solution. Phil Jackson devrait se méfier, il pourrait prendre une amende (les règlements NBA sont-ils rétroactifs ?). En même temps quoi de plus logique pour stopper un type qui tournait à près de 30 points et 22 rebond en carrière, auteur d'un match à 100 points, détenteur d'un nombre de records absolument imbattables, capable de gober 25 rebonds en inscrivant 50 points en moyenne en 48,5 minutes par match lors de la saison 1961-1962 ! Plus sérieusement, c'est justement cette capacité de Wilt Chamberlain à répéter les efforts au long d'une rencontre qui le différence du Shaq, selon Phil Jackson :
"Shaquille n'était pas aussi athlétique que Wilt. Il avait la vitesse mais pas l'endurance."
En revanche, O'Neal était plus rapide que son glorieux aîné mais moins technique :
"Wilt n'était pas un sprinteur, il prenait son temps. Il voulait avoir le ballon des deux côtés du terrain."   "Shaq avait un jump hook que n'avait pas Chamberlain. Wilt avait une panoplie entière de shoots, il a même mené la ligue à la passe une saison."
Les deux légendes de la NBA partageaient également une faiblesse en commun...
"Les lancers-francs étaient un problème pour les deux."
Résultat du match, Wilt Chamberlain vainqueur par K.O.
Afficher les commentaires (19)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest