103 SAS
90 GSW
104 MIL
102 BOS
100 IND
104 CLE
106 WAS
98 TOR

Sans Embiid, Philly vit et meurt avec son adresse extérieure

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Dominants dans le Game 1, les Philadelphia Sixers étaient trop maladroits pour espérer décrocher la victoire contre le Miami Heat cette nuit.

Absent depuis plusieurs semaines, Joel Embiid en a un peu ras-le-bol de regarder ses coéquipiers depuis le banc de touche. Le Camerounais veut lui aussi découvrir l’atmosphère des playoffs… sur le terrain. Lassé, il a exprimé sa frustration sur Instagram après avoir une nouvelle fois été laissé au repos cette nuit. Mais les Philadelphia Sixers ont tout de même des raisons de rester prudent. D’abord parce que son historique médical pousse à la précaution. Ensuite parce que le staff a trouvé la recette du succès en son absence. L’équipe a gagné seize matches de suite sans son All-Star.

Cette formule magique est centrée autour de Ben Simmons. Prenez un jeune playmaker déjà génial et entourez-le de shooteurs. Vous obtenez un groupe dévastateur. L’Australien n’a pas un gramme de shoot mais il a une vision du jeu absolument incroyable et un avantage physique certain sur les autres meneurs de jeu. L’associer avec quatre snipers est l’assurance de lui offrir des espaces. Il va donc pouvoir soit se frayer un chemin vers le cercle, soit alimenter en offrandes ses artificiers. Cela donne de sacrés cartons quand l’adresse est au rendez-vous. Illustration lors du Game 1 contre le Miami Heat. Les Philadelphia Sixers ont massacré leurs adversaires (130-103) avec 17 tirs à trois-points inscrits par cinq hommes : Dario Saric (4), Ersan Ilyasova (3), Marco Belinelli (4), J.J. Redick (4) et Robert Covington (2).

Mais que faire quand les tirs ne rentrent pas ? C’était le cas cette nuit. Et la franchise de Pennsylvanie a perdu l’avantage du terrain en s’inclinant contre l’équipe de South Beach (103-113). Les cinq mêmes shooteurs si adroits au Game 1 ont compilé un vilain 7/36 (19%) derrière l’arc. Simmons a fait le boulot (24 points, 9 rebonds, 8 passes) mais ses camarades ont eu du mal à régler la mire. C’est là où le retour d’Embiid va faire beaucoup de bien aux Philadelphia Sixers. Il va donner un autre point d’ancrage à l’attaque. Un autre joueur exceptionnel capable de faire la différence.