Le banc des Sixers a aussi fait la différence

BasketSessionPar BasketSession Publié

Les apports de James Ennis et Greg Monroe a été non négligeable lors de la victoire des Philadelphia Sixers contre les Toronto Raptors cette nuit.

Le Game 2 entre les Philadelphia Sixers et les Toronto Raptors s’est joué sur plein de petits détails. Ce qui donne à l’arrivée une courte victoire de la franchise de Pennsylvanie (94-89). Qui récupère du même coup l’avantage du terrain en égalisant dans la série. La performance de Jimmy Butler, étincelant, sera évidemment soulignée. L’arrière All-Star a compilé 30 points, 11 rebonds et 5 passes décisives. Il était le grand bonhomme de la soirée.

Sa prestation a été primordiale parce qu’il y avait enfin une star pour donner le change à Kawhi Leonard (35 pts). Elle a été à l’origine du succès. Mais il y aussi d’autres facteurs qui dont fait pencher la balance en faveur de l’équipe coachée par Brett Brown. Notamment l’apport des joueurs du banc. Comme Leonard, les deux autres stars des Raptors ont tenu leur rang. Pascal Siakam a été maladroit (9 sur 25) mais il a inscrit 21 points. Kyle Lowry en a ajouté 20. Soit 76 des 89 points de Toronto. Un chiffre qui met en avant le pauvre apport des autres joueurs des Dinos, principalement de Danny Green (1 sur 8) et des remplaçants !

Le deuxième cinq des Canadiens, pourtant réputés, a été inexistants ou presque. Seulement 5 points inscrits par les joueurs sortis du banc. 3 pour Norman Powell et 2 pour Serge Ibaka. Fred VanVleet est resté muet. Les seconds couteaux des Philadelphia Sixers ont été plus prolifiques. Surtout deux d’entre eux. James Ennis a fini avec 13 points et Greg Monroe en a mis 10. Ils ont dominé le banc des Raptors à eux deux. Ils ont d’ailleurs tous les deux terminé avec un différentiel positif. Sur un match aussi serré, ça fait aussi la différence.