Plus que trois ans à attendre pour les Sixers…

Le nouveau patron des Philadelphie Sixers, Jerry Colangelo, espère que la franchise de Pennsylvanie retrouvera les sommets à l'Est d'ici trois ans.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Plus que trois ans à attendre pour les Sixers…
Les Philadelphie Sixers ont entamé en 2013 un long processus de reconstruction par la draft. A l'époque, la franchise s'était séparée de son meneur All-Star Jrue Holiday contre deux tours de draft (Nerlens Noel sélectionné en sixième position puis Michael Carter-Williams en dix). Elle a ensuite lâché ses joueurs les plus prolifiques saison après saison tout en compilant les picks. Sans jamais décoller des bas-fonds de la Conférence Est. Débarqué en Pennsylvanie il y a plusieurs semaines maintenant, Jerry Colangelo a pour mission d'aider l'équipe à se relever. A peine arrivé, il a contribué à redonner un peu de crédibilité aux Sixers en embauchant le meneur Ish Smith et en ajoutant Mike D'Antoni au staff. Signé pour trois ans, il ne manque pas d'ambition.
"J'aimerai que l'on soit vraiment compétitifs dans trois ans. Et je ne parle pas de juste faire les playoffs."
Les Philadelphie Sixers disposent de quelques jeunes joueurs très talentueux, notamment Nerlens Noel, Jahlil Okafor et l'énigme Joel Embiid (drafté en troisième position en 2014, n'a pas joué depuis) mais aussi de plusieurs choix de draft intéressant (le leur, celui des Los Angeles Lakers protégé top 3, du Heat protégé top 10, du Thunder protégé top 15). La franchise a le potentiel pour remonter la pente. D'ici à jouer le titre dans trois ans, c'est une autre histoire mais les playoffs ne semblent pas impossibles. Via Philadelphia Inquirer 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest