Pierre Vincent : « Les braqueuses sont de retour »

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser Publié

Et elles ont un visiblement un chef de gang : Céline Dumerc.

Rien de facile, jamais, mais toujours victorieuses. Ça pourrait être le thème de l’équipe de France féminine dans ce tournoi olympique. Une fois encore, l’EdF a réussi à puiser dans ses réserves pour aller chercher une quatrième victoire de suite et préserver son invincibilité.

Mais celle là aura peut-être été encore plus âpre que les précédentes. Sans une Céline Dumerc« kobebryantissime », si l’on en croit deux supporteurs de l’EdF nommés Ali T. et Nicolas B., auteur de deux paniers à trois-points incroyables pour forcer la prolongation puis pour prendre le match, les Françaises ne se seraient sans doute pas sorties du piège britannique, mais c’est surtout leur état d’esprit collectif inflexible qui leur a permis de repartir une fois encore avec la victoire.

« J’en ai marre qu’on se fasse peur et qu’on joue avec le feu. Pour l’instant ça nous sourit donc on se saute dessus comme des folles et on est super heureuses, mais en même temps est-ce que ce n’est pas la magie des JO de faire des matches comme ça ? », demandait Caps après le match.

LIRE LA SUITE SUR LADYHOOP