Rip Hamilton révèle le secret des Pistons pour neutraliser les Lakers en 2004

Rip Hamilton est revenu sur la manière dont les Pistons 2004 ont complètement éteint l'armada des Lakers de Shaquille O'Neal et Kobe Bryant.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Rip Hamilton révèle le secret des Pistons pour neutraliser les Lakers en 2004

En ce moment, on parle beaucoup des Detroit Pistons de la fin des années 80 et du début des années 90, époque Bad Boys. Logique, vu leur importance dans la trajectoire de Michael Jordan. Mais à Motown, une autre équipe mériterait elle aussi son documentaire. En 2004, les descendants des Bad Boys, eux aussi axés sur la défense mais en moins brutal, ont remporté le titre autour de Ben et Rasheed Wallace, Chauncey Billups ou encore Rip Hamilton.

Au moment de ces Finales, les Los Angeles Lakers étaient assez nettement favoris, eux qui avaient réussi le Three-Peat deux ans plus tôt et pouvaient s'appuyer sur Shaquille O'Neal, Kobe Bryant et une armée de vétérans. A la surprise quasi-générale, les Pistons avaient infligé un 4-1 sans contestation possible aux Californiens. Rip Hamilton est revenu sur la manière dont les hommes de Larry Brown ont dompté la bête à deux têtes cette année-là, lors d'une session de questions-réponses avec Bleacher Report.

"Notre devise tout au long de la saison, c'était : 'Sois un homme'. Ce qui voulait dire que tu devais défendre sur ton gars sans t'attendre à recevoir de l'aide pour une prise à deux. C'est encore plus vrai quand tu joues contre Shaq et Kobe.

Si les Lakers étaient aussi forts, c'est parce que si tu mettais un joueur supplémentaire sur Shaq ou Kobe, il y avait Rick Fox ou Derek Fisher pour te tuer. Nous, on défendait sur tout le monde en un contre un. C'était ça, la tactique.

Notre équipe était composée d'adultes qui se mettaient au boulot quand ils disaient qu'ils allaient le faire. On se disait que si Shaq et Kobe mettaient chacun 30 points mais que personne d'autre n'arrivait à scorer, alors ça irait pour nous".

Les scores des matches de ces Finales risquent de choquer ceux qui ne suivent la NBA que depuis très peu de temps :

Game 1 : 87-75

Game 2 : 99-91

Game 3 : 88-68

Game 4 : 88-80

Game 5 : 100-87

On parle d'une équipe des Lakers qui avaient deux des armes offensives les plus violentes de l'ère moderne avec Shaquille O'Neal et Kobe Bryant. L'approche évoquée par Rip Hamilton peut paraître simpliste, mais elle a marché de manière spectaculaire cette année-là.

Les Pistons 2004 n'ont pas réussi le back to back comme leurs aînés (1989-1990), mais ont tout de même atteint les Finales en s'inclinant devant les San Antonio Spurs en 2005.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest