- MIA
- ATL
- MEM
- CHA
- DAL
- OKC
- UTA
- SAC
- PHO
- DEN
- LAL
- GSW

Portland, une réponse collective

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Les Portland Trail Blazers ont égalisé dans la série qui les oppose aux Denver Nuggets malgré un Damian Lillard particulièrement maladroit cette nuit.

Les Portland Trail Blazers sont parfois présentés – à tort – comme l’équipe d’un seul homme. Celle de Damian Lillard, le seul All-Star de l’effectif et le seul joueur vraiment reconnu du très large public. Certes, il est le visage de cette organisation. Le basketteur le plus doué du lot mais aussi le chef de file incontestable du groupe. Il n’empêche que ses coéquipiers sont aussi capables de le faire gagner quand lui connaît un coup de moins bien. Ce fut notamment le cas cette nuit et ça n’a pas empêché la franchise de l’Oregon de venir à bout des Denver Nuggets (97-90). Une belle réaction après le Game 1 perdu en ouverture des demi-finales de Conférence.

Lillard a été bien gêné par la défense mise en place par Mike Malone hier soir. C’était déjà le cas lors du premier match. Sauf que la superstar avait mis des tirs particulièrement difficiles pour finir meilleur marqueur de la partie avec 39 points. Ses partenaires n’étaient dans le même rythme. Ce sont eux qui ont brillé et inversé la tendance lors du Game 2. « Dame » a réalisé sa plus mauvaise prestation depuis le début des playoffs. Seulement 14 points à 5 sur 17 aux tirs. Mais ses coéquipiers ont donc pris le relais, à commencer par C.J. McCollum.

L’autre pistolero des Portland Trail Blazers a terminé avec 20 points, 6 rebonds et 6 passes décisives. Le joueur le plus prolifique de ce Game 2. McCollum a notamment été important dans le dernier quart temps, avec deux paniers à trois-points et un flotteur inscrits pour freiner le comeback des Nuggets. Enes Kanter a aussi été très bon à ses côtés. Le pivot turc, toujours blessé à l’épaule, s’est démené pour ralentir Nikola Jokic (limité à 7 sur 17 aux tirs et 16 pts). Mais il a aussi compilé 15 points, 9 rebonds, 2 blocks et 2 interceptions. L’ancien joueur des New York Knicks est décidément précieux sur cette campagne de playoffs.

L’apport est également venu du banc. Zach Collins a été assez tranchant dans son rôle de back-up de Kanter. Seulement 17 minutes mais 10 points à 5 sur 6 et 6 rebonds. Mention spéciale à Rodney Hood, auteur de 15 points ainsi que des deux lancers décisifs pour ponctuer la victoire de Portland. C’était donc le travail de tout un collectif pour égaliser dans la série et récupérer ainsi l’avantage du terrain. Les Blazers vont avoir besoin d’au moins deux ou trois matches similaires de leurs joueurs de devoir pour se frayer un chemin jusqu’en finales de Conférence.