Les playoffs s’éloignent de plus en plus pour les Portland Trail Blazers

Les Portland Trail Blazers ont perdu un sixième match consécutif cette nuit, contre Phoenix. Houston prend le large dans la course aux playoffs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les playoffs s’éloignent de plus en plus pour les Portland Trail Blazers
Chaque année les Portland Trail Blazers se présentent comme un candidat aux playoffs. Et chaque année les Portland Trail Blazers déçoivent et ne tiennent pas le rythme. La franchise de l'Oregon est capable du meilleur (5 victoires consécutives en décembre), de renverser les favoris pour le titre (Miami, San Antonio et les clippers déjà cette saison) mais aussi du pire. Portland traverse une mauvaise passe avec 6 défaites de rang. Une série a cheval sur le break du All-Star Game, incluant des revers contre New Orleans (63-99 !) mais aussi contre Phoenix cette nuit, à domicile (98-102), soit deux des trois plus mauvaises équipes de la Conférence Ouest. Wesley Matthews, actuellement blessé à la cheville, refuse de se montrer pessimiste à The Oregonian :
"Si nous battons Utah et Houston, nous devons décrocher 17 victoires (sur les 29 derniers matches de la saison). Imaginons que nous perdions onze matches. Dans notre meilleure période, nous avons fait 9 victoires et 4 défaites. Doublez et vous obtenez 18 victoires 8 défaites. Est-ce que je pense que l'on peut le faire ? Absolument !"
Sacré mathématicien, le Wesley. Il n'empêche qu'il n'a pas tort le coup semble jouable pour Portland, actuellement neuvième de la Conférence, à 3,5 victoires (la NBA est fervente des mathématiques) de Houston. Cependant, les joueurs donnent l'impression d'être fatigués. Nicolas Batum, méritant depuis le début de la saison, évolue un ton en dessous depuis sa blessure à l'entraînement lors d'un choc avec Meyers Leonard. Damian Lillard dispute sa première saison NBA et, même s'il se dirige tranquillement vers un titre de rookie de l'année, il n'est pas habitué à disputer 82 matches. Batum, Lillard et Aldridge jouent plus de 38 minutes par rencontres. Portland est de loin l'équipe qui exploite le plus son cinq majeur, chose compréhensible à la vue du banc l'un des plus faibles de la ligue. Cependant Meyers Leonard, rookie prometteur (4 pts et 3 rbds en seulement 14 min), Luke Babbit, Joel Freeland, performant lors de ses saison en Espagne, et Nolan Smith mériteraient peut être un peu plus de temps de jeu pour faire souffler les titulaires et espérer accrocher les playoffs pour les Portland Trail Blazers...
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest