Pourquoi les Bulls n’ont pas tradé Rip Hamilton

Alors qu'ils voulaient l'échanger pour des raisons financières, les Chicago Bulls ont finalement conservé Rip Hamilton... pour des raisons financières.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pourquoi les Bulls n’ont pas tradé Rip Hamilton
Hormis le futur premier tour de draft envoyé par les Memphis Grizzlies aux Cleveland Cavaliers, aucun autre futur choix de draft n’a été tradé lors de ce mercato, là où il s’en échangeait 4 ou 5 en moyenne les années précédentes. Nous vous expliquions vendredi l’impact du nouveau CBA sur le nombre de trades cette année. Il a également eu un impact sur la nature des joueurs échangés et la façon dont les General Managers valorisent les joueurs échangés. Et pour Zach Lowe de Grantland, c’est là qu’il faut chercher les raisons pour lesquelles les Chicago Bulls ont finalement conservé Rip Hamilton alors qu’ils souhaitaient l’échanger pour éviter la luxury tax. Selon plusieurs sources du journaliste, les scénarios de trade autour de Rip Hamilton impliquaient que les Chicago Bulls lâchent en même temps un futur premier tour de draft. Or, dans ce CBA qui punit très fortement les équipes au-dessus du seuil de la luxury tax, les choix de draft représentent désormais pour beaucoup de dirigeants, et donc pour ceux des Bulls, des joueurs dont qui ne coûtera quasiment rien pendant 4 ans, même s’il y a des chances qu’ils ne se transforment jamais en un joueur intéressant. Alors que les équipes n’hésitaient pas à balancer des futurs choix de draft pour recruter un joueur confirmé, elles veulent désormais les conserver car ils représentent un moyen de garnir le roster à moindre coût.
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest