Preview – Cleveland Cavaliers, l’année du renouveau ?

Les Cavs vont attaquer cette saison la prochaine phase de la reconstruction du club. Objectif 8e spot minimum pour Irving, Bynum and co.

Preview – Cleveland Cavaliers, l’année du renouveau ?

La jeunesse au pouvoir ?

Dans l'effectif des Cleveland Cavaliers version 2013-2014, seuls Jack, Varejao et Bynum connaissent vraiment les playoffs. Ces trois-là auront pour mission de guider de (très) prometteurs jeunes, rookies ou sophomores (quatre lottery pick sur les trois dernières saisons), "pêchés" lors des dernières drafts par le GM Chris Grant. A commencer évidemment par Anthony Bennett, le n°1 surprise de la cuvée 2013, que Mike Brown va principalement utiliser comme ailier-fort. Soit à un poste où un autre jeune talentueux, son compatriote Tristan Thompson (22 ans, 4e choix 2011), s'est affirmé la saison passée. A ce titre, le choix des dirigeants des Cavs de drafter Bennett apparaît d'ailleurs curieux. Moins que grand que "TT" (Bennett mesure 2m, Thompson 2,06m), le prodige d'UNLV sera le back-up de Thompson, et il sera probablement aligné comme ailier sur certaines séquences. Le natif de Toronto sera par conséquent un n°1 de draft "sous-exposé" - un facteur X, selon certains, et ce d'autant plus que d'autres jeunes pousses, à commencer par l'irrégulier arrière Dion Waiters (21 ans, n°4 de le draft 2012), sont d'ores et déjà attendus au tournant. Quant à Thompson, il a prévu de... changer de main de shoot cette saison (il est gaucher de naissance, mais montre une facilité à shooter main droite). Un choix pour le moins surprenant à ce stade de sa carrière, qui plus est pour un 4e choix de draft. Il sera probablement difficile pour Mike Brown de tirer tout de suite la quintessence collective de sa jeune armada (Irving, Waiters, Thompson, Bennett...), mais il y a fort à parier que les fans de la Quicken Loans Arena assistent à une sympathique et rafraîchissante aventure commune.

Captain Jack, le guide du backcourt ?

L'un des moments forts de l'intersaison des Cavs aura été la signature de Jarrett Jack, transfuge de Golden State. Joueur expérimenté (il aura 30 ans le 28 octobre et va débuter sa 9e saison NBA), Jack aura eu une grande part de responsabilité dans le parcours flamboyant des Warriors, aux côtés du maestro Stephen Curry. Dans le sillage d'Irving, il sera le deuxième chef d'orchestre de Cleveland, vraisemblablement dans un rôle similaire à celui qu'il avait dans la baie d'Oakland. Il devrait constituer avec Irving l'un des tous meilleurs "one-two punches" au poste de meneur en NBA. Clutch, plutôt bon gestionnaire (reporté sur 36 minutes l'an passé, Jack est à 6,7 assists et 2,4 TO, Irving à 5,9 assists & 3,2 TO) mais parfois croqueur (certains fans des Warriors s'en souviennent encore), Jack fera figure d'ancien dans l'effectif des Cavs. Doyen du backcourt, il aura pour mission de guider le duo Irving - Waiters (notons que les trois sont interchangeables sur le parquet). Comme elle l'a été pour Curry, sa présence devrait être bénéfique à Irving. Ce dernier, qui tournait à 39% à 3-pts l'an dernier, pourrait ainsi parfois jouer arrière, donc au passage tenter d'améliorer le rendement de l'équipe derrière l'arc, l'un des - nombreux - points faibles de la saison passée (34,6%, 23e bilan de NBA). D'autant qu'avec les départs de shooteurs potentiels comme Wayne Ellington, Daniel Gibson, Donald Sloan ou encore Omri Casspi, les Cavs ont perdu quelques atouts longue distance. Selon certains observateurs, le renfort de Jack constitue le plus beau coup de cet été ; d'autres, bien plus sceptiques, disent que les dirigeants ont payé trop cher (25M sur 4 ans, mais la dernière saison n'est que partiellement garantie) un joueur de son calibre, alors que Cleveland possédait déjà un backcourt de feu. La parole à Cap'tain Jack, maintenant... Lire la suite
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest