Preview : San Antonio-Houston, qui sera le roi du Texas ?

Pouvait-on rêver meilleure opposition de style que cette demi-finale de conférence entre Houston et San Antonio ? Le temps d’une série de playoffs, le Texas va s’embraser et on a franchement hâte.

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté  | Publié
Preview : San Antonio-Houston, qui sera le roi du Texas ?

Plus qu’un simple affrontement, ce sont deux visions totalement opposées du basket qui vont se confronter. D’un côté, une attaque de folie avec cette insouciance propre aux équipes de Mike D’Antoni. De l’autre, le pragmatisme des équipes de Gregg Popovich, combinant une grosse défense à un jeu varié en attaque. Outre les joueurs fantastiques sur le terrain, cela sera l’occasion de revoir le duel entre les deux coachs. Les séries entre les San Antonio Spurs et les Suns de Steve Nash étaient incroyables, on en attend autant cette année avec les Houston Rockets.

A San Antonio, la constance est une vertu qu’on sait cultiver depuis presque 20 ans. Architecte de cet empire, Gregg Popovich règne sur la NBA et se retrouve toujours au rendez-vous en fin de saison. Pour la première fois depuis une éternité, il devra donc faire sans Tim Duncan. Il n’y a pas non plus de quoi s’inquiéter au vu du niveau stratosphérique de Kawhi Leonard. Les papys ont fait de la résistance au premier tour (Tony Parker, David Lee). Ils s’appuieront aussi sur une énorme défense, un atout non négligeable au vu de l’adversaire.

L’autre force du Texas n’a rien à voir. A Houston, Mike D’Antoni est venu pour installer sa fantasque philosophie. A l’image de ses Suns à l’époque de Nash, les Rockets jouent un basket ultra offensif, avec presque aucune restriction. Repositionné en meneur, James Harden a les clés du camion et il en fait un excellent usage. Houston est à son image: incertain défensivement mais fascinant quand il s’agit d’attaquer. On peut décrier ce style mais il n’en reste pas moins génial à regarder. Les Rockets peuvent faire exploser n’importe quelle défense, c’est ce qui les rend si spéciaux. Demandez donc au Thunder de Russell Westbrook.

Pourquoi les San Antonio Spurs vont gagner

Kawhi Leonard Tony Parker

On a toujours tendance à sous-estimer les Spurs. Au vu de l’adversité proposée par Memphis, ils ont finalement fait du bon boulot. Surtout, on a pu voir la clé de leur succès: Kawhi Leonard. L’ailier a passé un cap cette saison et Houston va en faire les frais. Il se mue en leader et n’a pas peur de prendre des tirs décisifs en fin de match. Même la très bonne défense des Grizzlies n’a rien pu faire face à un tel phénomène alors celle des Houston Rockets.. On peut faire confiance à Popovich et son staff pour trouver des solutions face au problème Harden. Leonard mais également Danny Green pourront lui mener la vie dure. Surtout, l’expérience finira par parler. Parker, Lee mais aussi Pau Gasol et Manu Ginobili: tous ces joueurs savent comment réagir dans les moments cruciaux en playoffs. Enfin, rappelons le théorème Popovich: il n’a jamais perdu une série face à Mike D’Antoni.

Chances de passer: 58 %

 Pourquoi les Houston Rockets vont gagner

Oui, Mike D’Antoni n’a jamais battu les San Antonio Spurs en playoffs. Mais a-t-il déjà eu dans son effectif un joueur aussi dominant que James Harden ? Le franchise player réalise une saison titanesque. Il n’existe pas encore de remède contre ce virus barbu et ce n’est pas d’un claquement de doigts qu’on le trouve. A Houston, le leader prend ses responsabilités mais met aussi en valeur un réservoir offensif assez dingue. Eric Gordon, Lou Williams, Ryan Anderson: autant de psychopathes du shoot pouvant mettre le feu à n’importe quelle défense. Trevor Ariza est certainement un des ailiers les plus aptes à ralentir Kawhi Leonard. L’un des plus gros atouts réside aussi sur l’axe 1-5. Quand le duo que forme Tony Parker avec un de ses intérieurs (Aldridge, Lee ou Gasol) souffre souvent en défense, il devra faire face à la relation entre Harden et Clint Capela, l’une des plus efficaces de la ligue. C’est encore une histoire de philosophie. Si Houston impose son rythme, San Antonio n’arrivera pas à suivre la cadence.

Chances de passer : 42%

Le joueur-clé : LaMarcus Aldridge

LaMarcus Aldridge San Antonio Spurs

Evidemment, James Harden et Kawhi Leonard sont des potentiels MVP, ils répondront présent. Mais au jeu des confrontations directes, c’est bien LaMarcus Aldridge qui pourrait faire la différence. Pas toujours fantastique cette saison, il est la clé de la série. Houston n’a absolument aucun spécialiste pour défendre sur lui. Ryan Anderson est un joueur uniquement offensif. Malgré son premier tour encourageant, Nenê n’a plus le niveau pour défendre à temps plein sur lui. Clint Capela manque de mobilité. Aldridge va devoir s’imposer comme la vraie force offensive de son équipe. Il a su le faire par le passé. Il avait notamment marché sur la défense de Houston en 2014. Alors à Portland, il avait rayonné avec presque 30 points de moyenne. Le All-Star de San Antonio en est capable, à lui donc de prendre la série à son compte.

Le 5 qui tue des San Antonio Spurs

Tony Parker - Danny Green - Kawhi Leonard - LaMarcus Aldridge - Pau Gasol

Même si Pop a fini certains matchs avec le duo Parker-Mills, la défense de Danny Green joue pour lui.

Le 5 qui tue des Houston Rockets

James Harden - Patrick Beverley - Trevor Ariza - Ryan Anderson - Clint Capela

L’impact de Beverley aux côtés d’Harden reste primordial. Cependant, il pourrait à tout moment laisser sa place si un des deux pyromanes (Gordon, Williams) prend chaud.

Le morceau de la série : « Cowboys », The Fugees

Evidemment, c’est une guerre texane qui s’annonce. Et puis comme le dit si bien Wyclef: « Everyone wants to be a cowboy. Grab your guns boy. 45 by my side. Do he live ? No, the nigga die. » C’est l’heure du duel.

Sexyness de la série: 8/10

Très certainement la demi-finale qui s’annonce la plus indécise. Au bon souvenir des séries entre Suns et Spurs au milieu des années 2000, les duels entre D’Antoni et Popovich réservent toujours des rebondissements.

Notre prono : San Antonio Spurs 4-2 Houston Rockets

Le duel Harden/Leonard tiendra toutes ses promesses mais prime à l’expérience et à la raison. San Antonio s’en sortira donc.

Le calendrier des matches :

Game 1 : @ San Antonio, le 2 mai à 3h30.

Game 2 : @ San Antonio, le 4 mai à 3h30.

Game 3 : @ Houston, le 6 mai à 3h30.

Game 4 : @ Houston, le 8 mai à 3h30.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest