Privé de All-Star Game, Rudy Gobert vise le DPOY

Déçu par sa non sélection au All-Star Game 2017, Rudy Gobert entend désormais tout mettre en oeuvre pour décrocher le trophée de meilleur défenseur de l'année.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Privé de All-Star Game, Rudy Gobert vise le DPOY
Non retenu pour le All-Star Game 2017 qui se tiendra à la Nouvelle-Orléans le 19 février, Rudy Gobert va désormais pouvoir se concentrer à 100% sur ses performances avec la Utah Jazz dans l'espoir de permettre à la franchise de renouer avec les playoffs au printemps prochain. Déçu que ses belles performances avec son équipe ne lui aient pas ouvert les portes d'une première sélection pour le match des étoiles, le pivot français espère désormais poursuivre sur sa lancée et continuer à progresser afin de mettre toutes les chances de son côté en vue de la prochaine édition.
« C’était une déception », a-t-il reconnu lundi soir au micro de RMC. « Après je m’y étais un peu préparé, je pensais que ça pouvait arriver, que je ne sois pas pris. C’est juste un petit obstacle, il faut continuer à aller de l’avant et à progresser. Je suis impatient, c’est vrai. Chaque année, il y a toujours des joueurs qui méritent d’y être et n’y sont pas. »
Après avoir longtemps attendu son tour, c'est finalement DeAndre Jordan qui a vu ses efforts être récompensés par une première invitation en carrière au All-Star Game. Tout sauf une surprise à en croire le natif de Saint-Quentin qui estime que les blessures de Chris Paul et de Blake Griffin lui ont ôté toute chance d'intégrer la sélection de l'Ouest.
« Avec la blessure de Chris Paul, il fallait prendre un joueur des Clippers. DeAndre est consistant ces dernières années. L’année dernière, il méritait. Il ne démérite pas non plus. Voilà pourquoi je l’ai bien senti venir. J’avais prévu le truc comme ça. Je n’ai pas été vraiment surpris. »
L'oeil désormais rivé sur les playoffs, le meilleur contreur de la ligue n'en perd pas pour autant ses ambitions individuelles et la course au trophée de meilleur défenseur de l'année pour lequel il émerge comme l'un des principaux favoris.
« Cela fait partie de mes objectifs, bien sûr », assure-t-il. « Mais je sais comment ça fonctionne... J’espère l’être mais si je ne le suis pas, ce ne sera pas la fin du monde. Je me concentre sur l’équipe : l’objectif, ce sont les play-offs et essayer de tout casser. Après, ça ne sert à rien de faire des calculs. »
Prolongé à prix d'or par le Jazz en octobre dernier, l'ancien choletais est en revanche conscient qu'il lui sera compliqué de convaincre sa franchise de le l'autoriser à participer à l'Eurobasket avec les Bleus l'été prochain.

« Moi je suis motivé », prévient-t-il néanmoins.

« Mon club m’a dit qu’il attendait la fin de saison pour évaluer, voir si je pars ou non cet été. »

Tony Parker, Flo Piétrus et Mike Gelabale ayant pris leur retraite internationale et alors que Nicolas Batum a laissé entendre qu'il pourrait faire l'impasse sur la compétition, on croise les doigts pour que notre Rudy Gobert national soit de la partie.

Les stats de Rudy Gobert avec le Utah Jazz

Player FG 3PT FT Reb. Misc
Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2013-14 UTA 45 9:38 0.8 1.6 48.6 0.0 0.0 0.0 0.7 1.4 49.2 1.1 2.3 3.4 0.2 0.7 0.2 0.9 1.3 2.3
2014-15 UTA 82 26:19 3.1 5.2 60.4 0.0 0.0 0.0 2.1 3.3 62.3 3.2 6.2 9.5 1.3 1.4 0.8 2.3 2.1 8.4
2015-16 UTA 61 31:40 3.2 5.8 55.9 0.0 0.0 0.0 2.6 4.6 56.9 3.4 7.5 11.0 1.5 1.9 0.7 2.2 2.7 9.1
2016-17 UTA 49 33:37 4.5 6.8 65.8 0.0 0.0 0.0 3.9 5.9 65.6 3.7 8.8 12.5 0.9 1.8 0.7 2.6 2.9 12.8
Totals 237 26:02 3.0 5.0 59.8 0.0 0.0 0.0 2.3 3.8 60.7 3.0 6.4 9.3 1.1 1.5 0.6 2.1 2.3
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest