Quand LeBron James a joué des Finales NBA avec une main quasi cassée

Juste avant son départ vers les Lakers, LeBron James a disputé les Finales 2018 dans des conditions plus que particulières. Avec une main droite en lambeaux

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Quand LeBron James a joué des Finales NBA avec une main quasi cassée

L'issue de cette finale semblait, quoi qu'il arrive, inéluctable. On parlait même d'un coup de balai. Un sweep qui a bien eu lieu, le deuxième de LeBron James dans des NBA Finals après 2007. L'époque était différente, l'adversaire aussi. Mais le contexte similaire. En 2007, le King avait emmené ses Cavaliers tout seul, à 22 ans. Trop seul. Il a été dévoré par des Spurs impitoyables. Le tout premier échec de sa carrière à ce stade la compétition. Comme un clin d'oeil, c'est sur ce même score, 4-0, qu'il a quitté la scène des Finals en 2018. Après une campagne de playoffs totalement indécente. 34 pions, 9 rebonds et 9 passes de moyenne à 54%. Deux buzzer-beaters, un Game 7 remporté à Boston en finale de conférence, et l'explosion de sa victime favorite, les Toronto Raptors. Sans doute les deux plus grands mois de sa vie basketement parlant.

Prendre le titre face à ces Warriors aurait été l'un des plus grands exploits de l'histoire. Plus que 2016 où les Cavs étaient menés 3-1 par le 73-9 des Dubs. Mais la marche était trop haute. Beaucoup trop haute. Dès la fin du Game 4, le monde a compris un peu plus à quel point la mission de LeBron James était impossible. Il apparaît alors en conférence de presse, main droite plâtrée. Une blessure survenue durant cette même rencontre, pense-t-on. Jusqu'à sa prise de parole.

"Que s'est-il passé ? Je me suis fait ça moi-même, après le Game 1. J'étais très émotif pour de nombreuses raisons. En comprenant l'importance d'un Game 1 à l'extérieur, qu'est-ce que cela aurait signifié pour nous ? La façon dont nous avons joué, les coups de sifflets tout au long de la rencontre. J'ai eu des émotions sur ce match qui nous a été enlevé. J'ai eu des émotions comme 'tu ne saisis pas l'opportunité d'être capable de gagner un Game 1 à Golden State'. Et ces émotions ont pris le dessus sur moi. J'ai joué les trois derniers matches avec une main cassée, voilà."

Quelques jours avant, donc lors de cette fameuse première manche, les Cavaliers avaient tout pour l'emporter. Et donc pourquoi pas semer le doute dans la tête des Warriors, ultra-favoris rappelons-le. Le combat est intense. Golden State n'arrive pas à faire le trou définitivement. En face, LeBron James est en lévitation. 50 points au total. Les coups sont rendus. Mais l'arbitrage n'est pas du tout au niveau. Tous ces coups de sifflets plus que limites impliquent LeBron. À 36 secondes de la fin, James obtient un passage en force sur Kevin Durant alors que Cleveland mène 104-102. À vitesse réelle, il est très compliqué de savoir qui a raison. Même le ralenti n'a rien d'évident, si ce n'est un LeBron James qui bouge très légèrement.

Quoi qu'il en soit, l'arbitre prend sa décision. Il n'est cependant pas certain que le #23 soit devant le demi-cercle. Les officiels regardent donc l'action et changent d'avis. LeBron est pourtant en position légale au niveau de ses appuis. Mais une faute est sifflée. De quoi le faire enrager et laisser les Dubs dans la partie.

"J'ai parfaitement lu son action. Comme je l'ai fait durant toute ma carrière, ou peut-être même toute ma vie. Je l'ai vu arriver, je savais que j'étais à l'extérieur du cercle. Et je sais que j'ai pris un coup... On m'a dit que les arbitres allaient revoir l'action pour voir si mes pieds étaient bien à l'extérieur du cercle. Quand j'ai su ça, je me suis dit qu'on allait récupérer la balle. Je le savais que c'était bon à ce niveau-là. Nous étions déjà prêts pour la possession suivante", a t-il déploré.

Les Cavs auraient néanmoins pu l'emporter derrière. George Hill a deux lancers à 4 secondes de la fin à -1. Il met le premier, rate le second. Mais JR Smith surgit au rebond. Que va-t-il tenter ? Temps-mort ? Shoot casse-croûte ? Redonner la balle à LBJ ? Rien de tout ça puisqu'il est convaincu que son équipe est devant. L'un des plus gros fails All-Time. La prolongation aura été fatale à Cleveland puisqu'ils n'ont tout simplement pas existé. Et ne se relèveront jamais. Dans le vestiaire, la colère est toujours présente. LeBron voit rouge.

"Il a souffert d'une blessure sérieuse à la main après le Game 1. En rentrant dans le vestiaire, il a frappé un tableau avec son poing selon mes sources. Il a passé deux IRM et a porté ensuite un léger plâtre. Il ne voulait pas utiliser cette excuse et a gardé le silence pour ne pas que les Warriors soient au courant", raconte Brian Windhorst d'ESPN.

Cela ne l'empêchera pas de faire ses chiffres lors des Game 2 et 3. Avant de baisser de pied en prenant seulement 13 tirs sur la dernière rencontre. Et quitter l'Ohio sur un sweep. Et une main cassée.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest