Gasol nous réconcilie avec l’Espagne, Embiid et KAT ne respectent rien : ce qu’on a retenu de la nuit

Ce sont les pivots qui nous ont fait kiffer cette nuit en NBA, tous dans des registres différents. Retour sur les faits de jeu et événements qu'il ne fallait pas louper.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Gasol nous réconcilie avec l’Espagne, Embiid et KAT ne respectent rien : ce qu’on a retenu de la nuit
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Match un peu surréaliste à Washington. Pas de shot clock pour démarrer le match après une panne finalement réglée en cours de route, beaucoup de sièges vides et un silence de plomb malgré la victoire contre Denver... On est sûr que ça vaut le coup de conserver une franchise là-bas l'année prochaine ? - Il y a les équipes frustrantes qui n'atteignent pas leur potentiel faute de mental et il y a les Memphis Grizzlies. Même frappés par les blessures longue durée (Mike Conley, rien que ça...), les gars du Tennessee s'accrochent et jouent comme des morts de faim. Chacune de leur victoire est décrochée dans la douleur et en fin de match, mais il y a une certaine beauté là-dedans. Après le succès arraché contre Portland cette nuit, les Grizzlies en sont à 5 succès consécutifs. Gros push de David Fizdale dans la course au coach de l'année en ce moment... - Il faut noter que même si Marc Gasol a fait le gros du boulot avec 36 points et est fantastique en ce moment, mais c'est un joueur arrivé lundi à Memphis qui a été le plus décisif : Toney Douglas, avec 6 points de suite et les lancers de la gagne. - Pour en revenir à Gasol, son niveau de jeu et sa personnalité nous donneraient presque envie de ne plus détester aveuglément l'Espagne. En tout cas, s'il n'est pas au All-Star Game à NOLA en février, ce sera un petit scandale vu la manière dont il porte les Grizzlies sur ses épaules tout près du top 3 de l'Ouest. - La jeunesse américaine est vraiment devenue trop violente. C'est encore la faute des jeux vidéos ça... - En ce moment, Kyle Lowry pourrait réussir à marquer à 3 points avec les yeux bandés. Matez un peu son shotchart sur les 7 derniers matches, après le succès des Raptors à domicile contre les Wolves où il a encore fini à 5/7 derrière l'arc. - La nuit a été excitante pour les membres de la secte Embiid (dont on fait partie). Le "Process" a certes shooté à 5/15 cette nuit, mais son impact a été plus fort que jamais pour permettre à Philly de stopper sa série de défaites à NOLA. Son différentiel de +27, son activité (3 interceptions et 4 contres) et son block splendide sur Anthony Davis, qui est rarement du mauvais côté d'une action top 10, ont marqué les esprits. - Dans le genre "je taffe comme un sourd dans une équipe en bois pour décrocher un contrat sympa", Ersan Ilyasova se pose là. Encore 23 points, 8 rebonds et 4 passes pour le Turc avec Philly contre NOLA cette nuit. - Les Warriors se mettent des handicaps pour rendre les matches moins emmerdants. Contre Utah, Golden State a mené 29-5 avant de sortir les transats et les mojitos pour regarder tranquillement le Jazz combler l'écart et échouer de peu en fin de partie... - Rajon Rondo a ENCORE été bon lors d'un match en prime time avec un "presque triple-double" lors de la victoire contre les Spurs, une constante depuis le début de sa carrière. Malin, il a remercié le staff des Bulls au micro de TNT, histoire que son altercation avec un assistant soit rangée au placard. - Ricky Rubio avait la tête dans le cul cette nuit, mais pas le sien...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest