Westbrook n’est pas clutch, Jokic est bouillant : ce qu’on a retenu de la nuit

Tout ce qu'il ne fallait pas manquer en NBA cette nuit, c'est ici !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Westbrook n’est pas clutch, Jokic est bouillant : ce qu’on a retenu de la nuit
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Son passage sur le banc en début de saison a vraiment fait du bien à Nikola Jokic. Le Serbe est en mode vengeance et régale à chacune de ses sorties. Tous les soirs de match, Jokic sort des passes qu'aucun autre pivot dans la ligue ne paraît capable d'effectuer avec autant de facilité. Un meneur prisonnier dans un corps de pivot. Cette nuit, contre Dallas, il est passé à un assist d'un triple-double (27 points, 15 rebonds et 9 passes). Son premier en carrière ne saurait tarder... - Sans Dwight Howard, victime de douleurs au dos, les Atlanta Hawks ont osé un cinq small ball de chez small ball avec Paul Millsap en pivot et… quatre arrières. Une expérience payante puisque ce groupe a battu le Thunder de 12 points lors des 17 minutes passées sur le parquet tout en faisant preuve d’une superbe adresse (55% dans le champ et 57% à trois-points). - Dans cette partie, les difficultés de Russell Westbrook à être clutch cette saison se sont confirmées. Son shoot manqué pour la gagne face à Atlanta le met à 0/5 sur les tirs décisifs tentés dans les 5 dernières secondes d'un match. Bon, le gars a encore planté 46 points en shootant à 50% et en délivrant 7 passes. On ne peut pas tout lui demander non plus... - Quand aucun joueur des Chicago Bulls ne prend plus de 12 tirs, on obtient sept marqueurs à plus de 10 points et une victoire de 31 points contre Detroit. - Ironie du soir : se prendre un mur quand on s'appelle Wall. http://www.dailymotion.com/video/x55rnyg_myles-turner-met-un-gros-contre-a-john-wall_sport - Les trois joueurs de 21 ans (et moins) les plus prolifiques au scoring jouent tous pour la même équipe : les Minnesota Timberwolves. Alors, oui, la franchise galère encore mais c’est flippant de se dire qu’Andrew Wiggins (22 ppg), Karl-Anthony Towns (22,3 ppg) et Zach LaVine (20,8 ppg) vont avoir une occasion de grandir ensemble. Ils ont porté les loups vers la victoire hier soir en inscrivant respectivement 26, 28 et 23 pions face à Phoenix. - Stan Van Gundy n'a pas changé. Le sosie de Ron Jeremy est toujours l'un des coaches les plus divertissants dans ses analyses d'après-match. "On s'est fait écraser des deux côtés du terrain. Organiser une réunion avec les joueurs ? Mon cul ! L'important c'est ce que tu fais sur le terrain. Parler, c'est facile. Je n'ai rien à leur dire. C'était une performance dégueulasse, non-professionnelle et embarrassante". - D'ailleurs LaVine, considéré comme catastrophique tactiquement par Sam Mitchell l'an dernier et pour qui on pouvait se faire du souci avec le puriste/rigoriste qu'est Tom Thibodeau, est le joueur le plus utilisé en NBA au mois de décembre avec près de 40 minutes de moyenne. Encore une fois, ça démontre le grand coach et le visionnaire qu'a toujours été Mitchell... - Seth Curry, frère de qui vous savez, nettement moins adroit que qui vous savez...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest