Felton : Paul Pierce est en train de booster la rivalité Knicks-Nets

Les nombreuses déclarations de Paul Pierce sur les New York Knicks alimentent la rivalité avec les Brooklyn Nets.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Felton : Paul Pierce est en train de booster la rivalité Knicks-Nets
Le nouveau joueur des Brooklyn Nets, Paul Pierce, ne manque pas une occasion de balancer sur les New York Knicks depuis quelques semaines. Hier, il révélait ainsi qu’il « déteste les Knicks passionnément ». De quoi alimenter et développer une rivalité qui n’a jamais vraiment existé l’an passé. Car si les Nets pensaient en début de saison dernière qu’il suffisait de débarquer à New York, les Knicks n’ont jamais réellement paru considéré leurs voisins comme des rivaux très crédibles. Mais entre l’intersaison impressionnante réalisée par Brooklyn sur le marché des transferts et les piques récurrentes lancées par Pierce, on commence à y venir, comme le reconnaît le meneur des Knicks, Raymond Felton, interrogé par SLAM :
« SLAM : Est-ce qu’on peut s’attendre à ce que la rivalité Knicks-Nets continue de se développer ? Raymond Felton : Ouais, particulièrement avec tous les trucs que balance Paul Pierce, chaque semaine. A dire des trucs dans des shows, dans des émissions de radio ou autres. Ça booste la rivalité, sans aucun doute. Comme je dis toujours aux gens, je me fiche de ce que fait Brooklyn, je me fiche s’ils ont un meilleur bilan que nous cette année, nous avons toujours ‘New York’ sur la poitrine. Nous sommes toujours l’équipe de New York, peu importe ce que Brooklyn fait. C’est comme ça. C’est comme Duke and North Carolina, c’est une grosse rivalité, mais on a toujours ‘North Carolina’ d’écrit sur la poitrine. On est toujours l’équipe la plus aimée de Caroline du Nord. Il y a beaucoup de fans de Duke, aussi, mais nous sommes l’équipe la plus aimée. C’est la même chose, là. On a toujours ‘New York’ d’écrit sur la poitrine. Ils peuvent dire Brooklyn ci, Brooklyn ça, qu’ils ont KG, qu’ils ont Paul Pierce – OK, ils vont être bons, on le sait. Mais ils vont aussi être une équipe plus vieille. Ils ne vont pas avoir la jeunesse qu’ils avaient l’an dernier. Mais on va voir ça. J’adore les rivalités, j’ai joué beaucoup de matches entre deux équipes rivales. »
Certes, le fait que Paul Pierce en parle à tout bout de champs va pimenter leurs affrontements, mais pour parler d’une rivalité ne serait-ce qu’approchant de loin celle entre Duke et UNC, ou une des vraies rivalités de l’histoire de la NBA (car les rivalités NCAA vont bien au-delà), il faudra que les deux équipes soient parmi les meilleures et s’affrontent régulièrement en playoffs, et ce pendant plusieurs années.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest