Reggie Jackson, la seconde lame

Impressionnant face aux Spurs la nuit dernière, Reggie Jackson réussit un intérim de qualité en attendant le retour de Russell Westbrook.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Reggie Jackson, la seconde lame
Ceux qui ont enterré OKC au moment où Russell Westbrook s'est de nouveau blessé au genou fin décembre avaient mis de côté deux facteurs importants. Primo, Kevin Durant est un compétiteur féroce et capable de porter une équipe entière sur ses épaules. Deuxio, Reggie Jackson n'est pas un back-up banal et a suffisamment de talent dans les mains pour assurer un intérim convaincant. Si on pouvait d'abord penser qu'il était uniquement armé pour tenir le choc face à des équipes au mieux moyennes, l'ancien de Boston College prouve qu'il vaut mieux depuis quelques semaines. Contre Houston la semaine dernière (23 pts) et sur le parquet de San Antonio la nuit dernière, Jackson s'est montré à la hauteur du défi.

Particulièrement bon lorsqu'il affronte les Spurs

Il est logique de mettre en avant les exploits de KD, devenu favori dans la course au titre de MVP. Mais en seconde lame, le natif de Pordenone en Italie est redoutable. Sa prestation contre Tony Parker et consorts dans le Texas est sans doute ce qu'il a proposé de mieux depuis le début de sa jeune carrière : 27 points à 12/17, 3/3 à 3 points, 8 passes décisives et, plus impressionnant, aucune perte de balle en 38 minutes passées sur le terrain. Tout le monde au Thunder est conscient que le meneur de 23 ans fait du très bon boulot en attendant le retour de Westbrook, Scott Brooks le premier.
"Je trouve que Reggie est excellent pour trouver des bonnes positions sur le terrain, notamment près du cercle. Il est également impressionnant dans sa capacité à trouver des partenaires pour des shoots ouverts", a expliqué le coach du Thunder.
C'est la 6e fois cette saison que Reggie Jackson inscrit au moins 20 pts et déjà la troisième fois que cela se produit face aux Spurs, contre qui il affiche une moyenne de 23.7 points et 4.7 passes. Pas si loin de ce que peut proposer Russell Westbrook en temps normal contre un tel adversaire.
"Je suppose que j'ai tendance à exploiter leurs failles et leurs points faibles à chaque fois. Je m'en suis bien sorti face à leurs big mens et leurs schémas défensifs. Du coup j'ai eu pas mal de floaters faciles en début de match et ça m'a permis de me sentir bien assez tôt".
Le mérite de Scott Brooks est d'avoir su expliquer à son meneur que les intérieurs de San Antonio ne sortaient pas sur les arrières en situation de pick-and-roll. Les qualités de slasher de Jackson ont fait la différence au même titre que sa capacité à varier son jeu offensivement. Dans le 4e quart-temps, KD n'a pas été le seul à élever son niveau de jeu, Jackson inscrivant 13 pts à 6/8 pour empêcher les Spurs de revenir dans la partie. Lorsqu'il retrouvera son rôle de 6e homme une fois Westbrook revenu, Reggie Jackson sera à n'en pas douter un atout redoutable pour OKC s'il se montre capable de reproduire des performances de ce type dans des matches à enjeu. Pour sa première campagne de playoffs la saison dernière, il avait enregistré 13.9 pts et 3.6 pds par match.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest