126 NYK
107 ATL
116 TOR
104 CLE
112 HOU
131 NOP
112 CHA
113 MIL
103 DET
100 BKN
111 IND
83 MEM
104 ORL
101 MIA
112 SAS
108 MIN
117 SAC
123 UTA
98 LAC
107 DEN
121 PHO
100 DAL

Les 5 joueurs ayant révolutionné la NBA selon Steve Kerr

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Steve Kerr a vraiment tout connu en NBA. Il nomme donc les cinq joueurs qui ont, selon lui, le plus influé sur la ligue.

Dans la NBA actuelle, il existe peu de personnes ayant vécu autant de choses que Steve Kerr. Son CV en tant que joueur, general manager puis coach plaide pour lui. Par conséquent, son avis pèse lorsqu’il s’agit de parler des cinq joueurs les plus influents selon lui.

Parmi eux, le coach des Golden State Warriors tient d’abord à parler d’Allen Iverson. Outre l’installation d’un dress code, il estime que le MVP de 2001 a surtout changé un geste : le crossover.

« Avant Iverson, ce geste était un porter. Les gars devaient garder leur main au-dessus du ballon. Il a révolutionné ça en faisant une hésitation pendant le crossover, ce que personne n’avait fait avant », explique Kerr. « Le crossover de Tim Hardaway était énorme mais parfaitement légal. Ce qu’Iverson a fait, et ce que personne n’avait fait avant, c’est quelque chose à la limite du porter. Pour moi, il l’a popularisé et l’a rendu excitant à regarder. Je pense que la ligue a réalisé que nous n’avions pas envie de siffler le porter. Elle s’est littéralement regardé et s’est dit : « Qu’est ce qu’on fait avec ça ? » »

Des paroles qui risquent d’hérisser le poil des adeptes du basket traditionnel. Il préfère alors enchaîner sur un autre grand nom qui a changé le jeu : Steve Nash. Kerr a été son GM à Phoenix, après les deux trophées de MVP du Canadien.

« Steve Nash a pris le crossover d’Iverson en le faisant passer entre ses jambes, avec cette petite hésitation. La balle est alors dans sa main gauche et il a des options. Il peut tirer, crosser ou bien continuer », décrit-il. « Il a rendu la passe à nouveau cool et a influencé les nouvelles générations de meneurs de jeu. Par exemple, il a influencé Steph Curry, je vous garantis que Steph est d’accord. Dans tous les meneurs que je regarde maintenant, je vois un peu de Steve. Installer le jeu avec du tir à 3 points, des hésitations, des pénétrations, la capacité à trouver des shooteurs.. Sans parler de l’attaque « pace-and-space » qu’il a dirigé à Phoenix et vers laquelle tout le monde s’est tourné. »

Il s’avère donc logique de voir aujourd’hui Nash faire partie du staff technique des Warriors. D’ailleurs, parmi cette incroyable équipe, Steve Kerr choisit de ne pas mettre son double MVP parmi les cinq joueurs les plus influents (de son époque). Il lui préfère Kevin Durant.

« Il a changé la manière de voir le jeu chez les grands. Avant, les coachs les gâchaient : va marquer en dessous, cours, pose des écrans. Puis soudain, voilà ce gars, KD, qui s’est probablement inspiré de Dirk Nowitzki. Mais il a amené ce que Dirk avait fait à un autre niveau, en ajoutant son handle et son athlétisme », estime Kerr. « Par conséquent, tu peux désormais avoir des gars de 2m10 qui jouent meneur et tirent à 3 points. KD a été révolutionnaire et maintenant on voit des Giannis Antetokounmpo, Anthony Davis, Karl-Anthony Towns. C’est là qu’il a marqué la ligue. »

Enfin, comment ne pas attendre avec impatience l’avis du coach de Golden State sur l’éternel débat : Michael Jordan contre LeBron James. Coéquipier de MJ aux Bulls, adversaire du King en tant que coach, il joue de sa légendaire habilité face aux micros. Plutôt que de se mouiller à les comparer sur le jeu, Steve Kerr préfère les associer sur un autre plan.

« Tout d’abord, je pense que ce sont les deux meilleurs joueurs de l’histoire. Et je pense que LeBron, comme Michael, a été une vraie force socialement. Michael a ouvert la voie afin que les athlètes et notamment les joueurs de basket puissent devenir des portes paroles pour des produits. LeBron a oeuvré dans ce sens mais il a aussi aidé le changement social », remarque-t-il. « Il a eu des vraies prises de parole, à une époque où de plus en plus d’athlètes et de coachs en font. Je pense que LeBron a donné le ton. Il a changé le jeu pour des tonnes de raisons, c’est un joueur phénoménal. Mais je le mettrais là davantage pour ce qu’il représente dans l’activisme sociale et pour la volonté des athlètes à prendre position. »

Encore une fois, Kerr propose une vision différente du reste. Il semble d’ailleurs difficile de lui donner tort sur la plupart de ces choix dans ce Top 5.