Au fait, il devient quoi ? Rik Smits

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Dix-huit ans après sa retraite sportive, on vous donne des nouvelles de Rik Smits, l'ancien All-Star néerlandais des Indiana Pacers.

Une taille folle - 2,24 m - des moves propres, un petit shoot, une belle adresse sur la ligne (77% en carrière), de belles mains... Rik Smits est un peu trop souvent oublié lorsque l'on évoque les (very) big men les plus talentueux de l'histoire. La faute, sans doute, à une carrière trop courte et plombée par des douleurs et blessures constantes au pied et au dos.

Retraité à 33 ans au sortir d'une défaite en Finales NBA avec Indiana contre les Los Angeles Lakers en 2000, Smits a tout de même marqué l'histoire des Pacers. Et plus encore celle du sport néerlandais quasi-exclusivement trustée par les footballeurs. All-Star en 1998, quatrième joueur le plus aimé de l'histoire des Pacers après un sondage auprès des fans (derrière Reggie Miller, Mel Daniels et Jermaine O'Neal), le grand Rik n'était pas un joueur anodin dans cette ère marquée par la domination de Michael Jordan et des Chicago Bulls.

Avec 10 campagnes de playoffs sur 12 saisons dans la ligue, Smits peut se targuer d'avoir fait le job là où beaucoup d'Européens se sont cassés les dents.

Rik Smits vs New York en 2000

Et aujourd'hui ?

Rik Smits s'est dit que quitte à dépenser allègrement les 125 millions de dollars accumulés durant sa carrière, autant le faire pour alimenter sa passion : celle pour les motos et le motocross. Avide collectionneur de deux-roues vintage, le Néerlandais est resté dans l'Indiana, du côté de Zionsville, et y a fait construire un circuit au sein même de sa propriété. En 2008, Smits s'est lancé dans la compétition amateur de motocross et a même remporté l'AHRMA Vintage National Premier 500 Intermediate Class. Un pilote de 2,24 m, ça ne passe pas inaperçu !

A 52 ans, le "Dunking Dutchman" a déménagé en Arizona, pour y profiter du climat "moins froid et humide" que celui de l'Indiana. Il continue de jouer au basket dans des petites salles locales pour garder la forme.

Son fils Derrik évolue à la fac de Valparaiso (Indiana) en NCAA. Un peu plus petit (2,18m) que son paternel, il n'est pas sur les radars des franchises NBA, mais semble pouvoir connaître une carrière honorable ailleurs dans le monde.

Rik déclarait à son propos sur WeAreBasket l'année dernière :

"Je continue de m'entraîner avec lui à l'occasion. J'essaye de lui enseigner mes meilleurs moves et tout ce que j'ai pu acquérir dans ma carrière. Malheureusement, j'ai bien peur de ne plus pouvoir le battre en un contre un !"

Bonus

En 2010, le rappeur Asher Roth a intitulé l'un de ses morceaux "Rik Smits".