Rip Hamilton : « Je n’ai plus 24 ans »

L'arrière des Bulls a modifié se prépa pour mieux prévenir son corps contre les blessures.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Rip Hamilton : « Je n’ai plus 24 ans »
Après une saison complètement gâchée par des pépins physiques, Rip Hamilton est de retour en forme. L'ancien Piston, sur les conseils de son ancien coéquipier Tayshaun Prince, a préparé la saison avec l'aide d'un kinésithérapeute pour en finir avec les blessures à répétition.
« J’ai toujours fait ce qu’il fallait en termes de nutrition, de repos, de course à pied et tout ce genre de choses, mais pas au niveau des étirements. Je m’y suis mis cet été et ça m’a aidé », a confié Hamilton au Chicago Tribune.
« Je pensais juste à jouer avec le ballon. Je n’ai jamais pensé à travailler ma souplesse même si mon père m’a toujours dit quand j’étais plus jeune qu’il fallait que je sois souple. Une fois que j’ai bossé sur mon corps et que j’ai travaillé mes étirements, je me suis senti mieux. »
A 34 ans, Rip a pris conscience qu'une préparation poussée sera désormais indispensable chaque été s'il veut continuer à être performant.
« Je vais garder ces habitudes pour le reste de ma carrière. Je n’ai plus 24 ans. Je dois faire ces petites choses pour continuer à jouer au haut niveau. Vous pouvez vous passez de ça quand vous êtes jeunes. Vous ne pouvez plus quand vous avez joué 14 saisons. Je suis tout le temps à la recherche d’un avantage. »
Tom Thibodeau est lui ravi de voir que son arrière a retrouvé son niveau après une saison durant laquelle il a passé plus de temps à l'infirmerie que sur le parquet.
« Il est expérimenté. Il se sent mieux cette année et il le montre. Il met beaucoup de pression sur les défenses et vous devez vraiment être deux sur lui. Si vous ne le faites pas, il va rentrer ses shoots tous les jours. Il fait les bons choix. Quand l’aide arrive, il va trouver le joueur démarqué à chaque fois. »
Hamilton a retrouvé son efficacité et tourne à 15,3 points (55,9 % aux shoots) sur les trois premiers matchs de présaison avec notamment 23 unités inscrites mardi face aux Bucks. Une bonne nouvelle pour les Bulls qui peuvent également compter sur Nate Robinson tout aussi convaincant contre Milwaukee. Kryptonate a lui aussi remarqué que son coéquipier a retrouvé ses jambes, ce qui lui permet de pouvoir utiliser de nouveau ses qualités offensives.
« Jouer contre lui c’était frustrant parce que je me demandais : « Mais comment peut-il se démarquer à chaque fois sur les écrans ? Il n’arrête jamais de courir. Il use les défenseurs. Peu de gens peuvent faire ça, mais lui et Ray Allen sont doués dans ce domaine. »
Voilà en tout cas de quoi redonner le sourire aux Bulls qui auront besoin de toutes leurs forces vives pour être compétitifs sans Derrick Rose.  
 
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest