Les Rockets se sont fait massacrer aux rebonds

Le « super small ball » de Houston a montré ses limites contre les nombreux intérieurs de New York cette nuit. Avec la défaite au bout pour les Rockets.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Rockets se sont fait massacrer aux rebonds

Daryl Morey et Mike D’Antoni ont fait un pari en allant au bout de leur raisonnement et de leur stratégie « small ball » pour cette fin de saison. Ils ont dégagé tous les intérieurs de l’effectif (ou presque) pour miser sur une équipe composée uniquement d’extérieurs de formation. Du coup, un P.J. Tucker ou un Robert Covington sont désormais utilisés comme « pivots ». Une tactique qui optimise les qualités de James Harden et Russell Westbrook. Et qui fonctionne plutôt bien ! Les Houston Rockets restaient d’ailleurs sur six victoires de rang avant de tomber contre les New York Knicks cette nuit.

Leur cinq de petite taille a fait les frais de son désavantage physiologique hier soir. Les jeunes Knicks, peuplés d’intérieurs, s’en sont donnés à cœur joie. 65 rebonds à 34 en faveur de l’équipe de Manhattan ! Un différentiel énorme entre les deux formations. Très difficile, voire impossible de gagner un match dans ces conditions. Et encore, les Rockets ne sont pas passés loin. Ils peuvent voir le positif et se dire qu’ils n’ont perdu que de deux points (123-125) tout en ayant pris presque 30 rebonds de moins que leurs adversaires.

Mais c’est clair que ce déficit aux rebonds et dans la raquette peut peser par moment. Les équipes qu’ils affronteront en playoffs seront plus talentueuses que les Knicks. Les Texans auront donc intérêt à s’arracher pour éviter de se faire dominer de la sorte dessous.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest