132 IND
112 BKN
113 WAS
117 TOR
101 NYK
103 BOS
116 PHI
115 ORL
112 MIA
113 CHA
116 CHI
118 DET
140 DAL
136 MIN
119 DEN
91 PHO
121 POR
108 SAS
115 LAL
124 HOU

Rodney Hood : « C’est la première fois de ma vie que j’ai des DNP »

N.SPar N.SPublié

Échangé aux Cavs juste avant la deadline, Rodney Hood est, pour le moment, la plus grosse déception de Cleveland dans ces playoffs.

Quelques heures avant la deadline des trades, Cleveland faisait le grand ménage et expédiait six joueurs pour en récupérer quatre, Larry Nance Jr, Jordan Clarkson, George Hill et Rodney Hood. Pour le moment, aucun des quatre n'a véritablement assumé son statut dans ces playoffs. Pour le dernier cité, la situation est même proche de la catastrophe. Sur la finale de conférence, il n'est entré qu'à trois reprises sur les sept matches, à chaque fois lors des défaites. Son Game 1 des Finals ? Deux secondes ! Pourtant, Tyronn Lue l'avait installé dans sa rotation en fin de saison régulière. Depuis, il voit Kyle Korver lui passer devant systématiquement. "Il a eu sa chance au premier tour", explique Lue sans pour autant le jeter aux oubliettes pour ces Finales NBA face aux Warriors. Néanmoins, on est loin, très loin du joueur qui avait carte blanche à Utah. Et pour couronner le tout, il s'est même permis le luxe de refuser d'entrer en jeu...

"Des fois, quand je perds un peu confiance à cause du temps de jeu ou autre chose, je regarde mes HL sur YouTube, juste pour me rappeler que c'était cette saison, quand je faisais certaines choses."

Rodney Hood désormais habitué au bout du banc

Une déclaration qui montre à quel point son malaise est grand dans l'Ohio. De 16,8 points à 39% derrière l'arc, il a perdu six points pour un temps de jeu quasi similaire en saison régulière (27 dans l'Utah, 25 aux Cavs). En playoffs, c'est désormais le DNP (Did Not Play) qui lui est souvent associé.

"Je jouais à un tel niveau quand j'ai été transféré. Et depuis, c'est la première fois de ma vie que j'ai des DNP. La première fois que je prends, deux shoots, cinq shoots dans un match. L'ajustement est une partie difficile. Ça fait partie de mon développement. Je ne serai pas toujours comme ça."

Problème, l'ailier sera free agent protégé cet été. Et cet épisode Cleveland, qui reste un contexte très particulier cette année, ne va clairement pas jouer en sa faveur dans les négociations. Sauf s'il voit un certain LeBron James partir cet été...