Ronnie Brewer s’est senti désiré par les Knicks

L'ancien swingman des Bulls n'en a pas fait une question d'argent.

Vincent RicardPar Vincent Ricard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / FAIL
Ronnie Brewer s’est senti désiré par les Knicks
Arrivé cet été en provenance de Chicago, Ronnie Brewer devrait être le spécialiste défensif des Knicks à l'arrière. Drafté par les Utah Jazz en 2006, le natif de Portland vient à Big Apple avec de hautes ambitions, malgré une blessure qui le gène considérablement au moment de préparer sa saison. Interrogé par Alex Kennedy de Hoopsworld, le swingman de 27 ans est revenu sur son choix de rallier New York cet été.
« Depuis le premier jour, les Knicks me poursuivaient moi et mon agent. J'avais quelques relations avec des personnes de l'organisation. Darrell Walker, un des entraîneurs adjoints, et Damon Jones, qui travaille avec le front office, sont tous les deux venus dans l'Arkansas et m'ont contacté. Mike Woodson m'a contacté et le GM m'a aussi contacté. J'ai senti qu'ils me voulaient vraiment et que j'étais une cible importante pour leur équipe, peut-être la pièce qui leur manquait pour avoir du succès », a-t-il avoué.
Très agressifs, les Knicks ont donc remporté la mise. Et pourtant, Brewer ne manquait pas de propositions.
« Beaucoup d'équipes m'ont contacté et j'ai pris en compte toutes les options. Mais à la fin, ce n'est pas l'argent qui a fait la différence. (...) Je voulais aller quelque part où je pourrais gagner et avoir du succès. Je voulais un endroit où jouer au basket serait fun et où je pourrais en profiter. Tu peux aller dans une équipe qui n'est pas très bonne et toucher un petit peu plus, même si tu perds, mais ce n'est pas quelque chose qui me plait. »
Signé pour un an moyennant un salaire légèrement supérieur au million du dollars, NYC a assurément fait une bonne affaire pour ses finances limités.
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest