- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

Rudy Gobert peut prétendre à un jackpot incroyable en 2020

BasketSessionPar BasketSession Publié

Grâce aux récompenses qu'il a glanées, Rudy Gobert sera éligible à un contrat supermax en 2020. Le Utah Jazz va devoir de pencher sur le sujet.

Le Utah Jazz est à un an d'un petit dilemme concernant Rudy Gobert. Le pivot français est assurément le joueur le plus important de la franchise aujourd'hui, même si le talent de Donovan Mitchell est indéniable. L'international tricolore sort en effet d'un titre de meilleur défenseur de l'année (il est nommé pour un back to back cette saison), de deux présences dans des All-NBA Teams (la First en 2018, la Second en 2019) et dans les All-Defensive Teams. Un accomplissement magnifique qui rend encore plus incongrue l'absence de sélection au All-Star Game de l'intéressé.

Cette accumulation de succès va toutefois devoir faire réfléchir le Jazz. A l'été 2020, alors qu'il aura bouclé sa 7e saison en NBA (un critère obligatoire), Rudy Gobert aura le droit de prétendre à une prolongation de contrat pour bénéficier d'un "supermax", un régime réservé aux joueurs les plus décorés de la ligue et soumis à des critères qu'a remplis l'intérieur de 26 ans.

En gros, Utah peut proposer 247.3 millions de dollars sur 5 ans à Rudy Gobert à l'été 2020. Portland avec Damian Lillard dans un mois et Milwaukee avec Giannis Antetokounmpo en 2020, seront eux aussi mis devant cette possibilité. Si les Blazers et les Bucks n'hésiteront a priori pas une seconde à lâcher les chevaux, quid du Jazz ? Gobert est un joueur incroyablement précieux, une valeur sûre et qui continue de progresser. Mais peu de GM considèrent aujourd'hui le pivot des Bleus comme un franchise player ou un élément digne d'un contrat réservé généralement aux cracks de la ligue.

Néanmoins, il n'est pas impossible que l'équipe de Salt Lake City fasse ce calcul : l'Utah n'est pas et ne sera jamais un gros marché, mieux vaut donc s'assurer de garder, même à prix d'or, des joueurs qui s'y sentent bien et sont capables de maintenir l'organisation à un niveau important de compétitivité. C'est tout le mal que l'on souhaite à Rudy Gobert.