100 SAC
99 BOS
125 ORL
121 WAS
114 MEM
131 DEN
108 NOP
100 GSW
122 LAL
101 ATL

Russell Westbrook, bientôt le maître absolu du triple-double

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Auteur de 23 points, 19 rebonds et 15 passes cette nuit, Russell Westbrook a compilé son cent-septième triple-double en carrière. Il se rapproche du record d’Oscar Robertson (181).

Ça y est, Russell Westbrook a repris son rythme. Gêné par des blessures depuis le début de la saison, le meneur du Thunder a compilé trois triples-doubles au cours de ses quatre dernières sorties. Et le voilà à nouveau en tête des performeurs NBA dans ce domaine si particulier et en plein boom depuis quelques années. La hausse de la vitesse du jeu, et donc du nombre de possessions, a favorisé les chasseurs de statistiques. Il est la référence actuelle du championnat. Et il sera bientôt dans toute l’Histoire de la ligue.

En effet, Westbrook a rejoint cette nuit Jason Kidd à la troisième place du classement des joueurs comptant le plus de triples-doubles à leur actif. 107 plus précisément. C’est avec 23 points, 19 rebonds et 15 passes contre les Cavaliers (victoire du Thunder, 100-83) que le MVP 2017 a compilé le cent-septième triple-double de sa carrière. Sauf que lui n’a eu besoin que de 760 matches pour atteindre ce total. Kidd ? 1247. Une différence qui s’explique surtout par la différence d’époque. Le meneur légendaire des Suns, Mavericks et Nets a évolué à l’ère des pivots, quand le jeu était lent et placé sur demi-terrain. Lâchez-le dans cette NBA et il ferait exploser les compteurs.

Toujours est-il que Russell Westbrook ne talonne plus que Magic Johnson (138) et Oscar Robertson (181). Et il est susceptible de dépasser les deux dans les années à venir pour terminer sa carrière sur la première marche du podium. Pour Magic, cela semble évident. Ce sera peut-être même le cas dès cette saison s’il reste en bonne santé tout au long de la saison. Il en faudrait 31 de plus pour l’égaler, soit pile un match sur deux. Cela risque tout de même d’être compliqué, surtout qu’Oklahoma City risque de reposer ses stars à l’approche des playoffs. Mais pas complètement injouable, aussi dingue que cela paraisse, pour un gars comme RW.

Robertson est déjà plus loin. Mais trois saisons pleines et Russ y sera. Il vient de fêter ses 30 ans et on peut penser qu’il sera encore dominant pendant au moins quatre ans. Même s’il repose énormément sur ses qualités athlétiques, qui déclineront forcément avec l’âge. N’empêche qu’il est sur un rythme infernal qui laisse penser qu’il va y arriver. Il a par exemple compilé 67 triples-doubles sur les deux dernières saisons. Il est aussi le premier joueur de l’Histoire à avoir enchaîné deux exercices de suite avec un triple-double de moyenne. Série en cours d’ailleurs. Il tourne pour l’instant à 23,2 points, 10,3 rebonds et 9,8 passes.