Les San Antonio Spurs et les risques d’un premier tour trop facile

Les San Antonio Spurs dominent les Memphis Grizzlies depuis le début de la série. Ils sont faciles. Peut-être même trop.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Les San Antonio Spurs et les risques d’un premier tour trop facile
26 minutes pour Tim Duncan, Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge, 22 pour Tony Parker, 14 pour Manu Ginobili. Malgré la victoire facile dessinée dès l'entame du premier quart temps hier soir, Gregg Popovich a tenu à laisser ses cadres un peu plus d'une vingtaine de minutes sur le parquet contre les Memphis Grizzlies. Une façon de les laisser dans le rythme. Ne pas les laisser s'endormir alors que, jusqu'ici, les deux premiers matches de la série se sont terminés par deux corrections : +32 au premier match, +26 au second. Au premier abord, il nous vient en tête l'idée qu'un premier tour aussi facile semble tout bénéfique pour une équipe comme les San Antonio Spurs. La franchise texane a réalisé l'une des plus belles saisons de son histoire pourtant pleine de succès et elle s'offre un temps de repos bien mérité et nécessaire pour les corps et les organismes avant des joutes qui s'annoncent plus intenses dès le second tour des playoffs. Surtout en vue d'un éventuel affrontement avec le Oklahoma City Thunder, une formation jeune et extrêmement athlétique qui a pour habitude de mettre en difficultés les troupes de coach Pop. Et c'est là que vient la seconde idée, plus abstraite, plus floue, plus hypothétique. A priori, plus c'est simple, mieux c'est. Mais ce n'est pas toujours le cas. Gagner trop aisément présente certains risques. Celui de se relâcher par exemple. De trop se relâcher. De perdre sa concentration ou même de s'ennuyer en restant trop longtemps sans jouer. En cas de sweep - c'est bien hypothétique - les San Antonio Spurs disposeront d'une semaine avant d'attaquer le second tour. Surtout, ils n'auront pas jouer un véritable match à enjeu depuis un bon moment lorsqu'ils recevront leurs adversaires en demi-finale de Conférence. Reprendre soudainement un rythme intense de compétition est parfois difficile, même lorsque les joueurs se donnent à fond à l'entraînement. L'atmosphère n'est pas la même. Alors, évidemment, l'expérience et l'éthique de travail de la plupart des joueurs des San Antonio Spurs dissipent le plus souvent les craintes. Ils sont déjà passés par-là. Ils sont conscients des enjeux et c'est peut-être aussi pour ça que Popovich essayent de laisser ses meilleurs joueurs sur le terrain malgré le score fleuve. Mais même s'ils préparés, il serait plus intéressant - autant pour eux que pour les fans - que les Memphis Grizzlies s'arrachent pour essayer d'opposer une résistance un peu plus forte lors des prochains matches.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest