RZA vs Premier, LeBron vs Curry, Avon vs Stringer, la philo selon Titi Henry et le drame Sarah Fraisou

Le week-end a été compliqué, heureusement RZA, DJ Premier, Giannis Antekounmpo et Sarah Fraisou étaient là !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
RZA vs Premier, LeBron vs Curry, Avon vs Stringer, la philo selon Titi Henry et le drame Sarah Fraisou

VENDREDI

7h37 : Sale réveil. Non seulement les voisins l’ont fait toute la nuit, alors que moi et Liliane… bref… mais en plus j’apprends qu’hier, en ayant quitté le Live de Tory Lanez de rage en voyant que Wil Aime me narguait, j’ai raté Alexis Texas. Bon, j’ai maté le replay, mais c’est comme le basket quand tu connais le score, il n’y a plus la surprise. Au moins, elle a confirmé l’adage : “Everything is bigger in Texas”.

10h37 : Chris Broussard, mon gars sûr qui m’a filé les infos pour la signature de Kevin Durant aux Los Angeles Clippers en 2016, estime que Stephen Curry est un meilleur leader que LeBron James. Et ça y est, je suis en rogne dès le matin. Non pas que ce soit faux. Broussard a, pour une fois, complètement raison. Curry est l’un des deux meilleurs leaders d’hommes en NBA, avec Damian Lillard. Donc le problème n’est pas là. Le problème, c’est que les Américains continuent à voir LeBron James comme un modèle de leadership. Du coup, dès que quelqu’un émet l’hypothèse qu’un individu moins égoïste, moins centré sur lui-même et moins hypocrite que le King se comporte en réalité comme un patron bien plus agréable et inspirant, sa déclaration est de suite considérée comme une news choc. Et ça, ça m’énerve. Parce que dire que Steph est un meilleur leader que LeBron, c’est une phrase aussi banale que “passe moi le sel” ou “chérie les enfants dorment, ça te dirait que…” Il y a 450 joueurs en NBA, LeBron ne figure même pas dans le top-50 des meilleurs leaders. Voilà, mettez-vous ça dans le crâne les ricains.

14h17 : Bon, petite pause philo. Depuis le temps (énorme jeu de mots, tu vas voir) qu’on m’en parle, je vais me pencher sur la citation de Thierry Henry sur le temps, qu’Etienne Klein, sorte de Didier Raoult de la philosophie des sciences qui pond à peu près un livre par jour, ne manquera pas de pomper dans la prochaine réédition d’un de ses 126 livres sur le sujet (faut vraiment être un nerd pour capter mon hate game, j’espère pour toi que tu piges rien à ce passage sinon je m’inquiète pour toi). Alors :

« Le temps, c’est un truc qu’on n’a pas. Même le temps n’a pas le temps pour le temps. Le temps ne s’arrête pas. Là j’arrête ma montre, mais le temps il continue. J’ai arrêté le temps de ma montre. Mais pas le temps. Le temps n’a pas de temps. Mais il faut du temps »

Thierry Henry, 2020.

Ah ouais quand même…

15h44 : Hmmmm... donc

17h22 : Bah j’ai rien compris.

17h23 : En même temps, la philo, c’est comme Liliane, ça fait longtemps que j’ai pas pratiqué. Je vais faire un peu de sport plutôt.

17h24 : Tiens, la légion étrangère poste des vidéos sur YouTube pour se muscler et devenir un vrai guerrier. C’est décidé, je vais vraiment me remettre au sport. Liliane sera obligé de craquer. En plus, le Major Gérald, qui présente les workouts, a l’air balaise de ouf.

18h47 : Bon, ça fait 20 minutes que je regarde. J’ai toujours pas fait une pompe mais j’ai appris à me projeter correctement au sol en cas d’explosion. On sait jamais, par les temps qui courent, ça peut servir. Surtout si je fais une connerie et que Lil m’engueule...

20h14 : J’ai finalement fait la séance d’abdos du Major Gérald. Je crois que j’en aurais encore des courbatures même à la sortie du confinement.

SAMEDI

09h22 : Cette fois, c’est définitif. Mark Cuban est un énorme connard. Oui, je sais, ça peut sembler un peu cash dit comme ça mais sachez que c’est un euphémisme. Alors que son pays est dévasté par le coronavirus, et notamment les populations les plus pauvres et donc les moins protégés, tout ça grâce à un système de santé explosé au bazooka par Donald Trump, le propriétaire des Mavericks a encore une fois lâché une connerie monumentale. Il y a quelques semaines, il déclarait qu’il était tout à fait possible de reprendre la saison NBA en mai. En osant en plus s’appuyer sur des avis scientifiques (son expert en question étant Walter, un citoyen texan qui connaît le fils de la tante d’un mec qui bosse comme manutentionnaire dans une pharmacie). Bon, finalement, il s’est rendu compte que c’était une bêtise. On pensait qu’il aurait compris. Mais non. Non, non, non et non. Alors que la situation est catastrophique, alors qu’il y a plus de 2000 décès (recensés, sans doute plus en réalité) par jour aux Etats-Unis alors que le pays n’a même pas encore atteint son pic, voilà que Cuban estime maintenant qu’une reprise début juin est envisageable. MAIS FERME-LA PUTAIN. La NBA elle-même, qui est pourtant déterminée à ne pas laisser filer le moindre dollar, a admis qu’il était impossible de rejouer avant fin juillet, voire début août. Alors FERME-LA. C’est grave. C’est grave parce que Cuban a un auditoire. Une influence. Se montrer optimiste, c’est bien. Rien ne sert de casser le moral de la population. Mais là, mentir à ce point, c’est grave. Ce n’est pas le bon message qu’il envoie, surtout dans un état où les gens s’informent via leur personnalité préférée. Et dire que ce guignol veut se présenter à la Présidentielle de 2020…

15h03 : Je viens d’être réveillé de ma sieste parce que mes voisins (je ne sais pas encore lesquels, mais je vais trouver) ont eu la bonne idée de s’embrouiller d’un étage à l’autre en cognant dans le mur. J’ai fait ce que n’importe quel gentleman aurait fait dans une situation pareille pour régler leur différent. J’ai allumé mon ampli, poussé le volume de façon significative et j’ai mis ça sur ma platine

De bonnes vieilles enceintes Technics, ça booste un poil plus qu’un dock bluetooth...

18h48 : Purée, Stringer Bell a sorti Avon Barksdale dans le grand tournoi des personnages de The Wire…

J’adore Idris Elba, mais franchement c’est une pire nouvelle que d’être confiné avec deux mioches hanouno-mickaelyoungement fatigants et une Liliane qui n’a visiblement pas trop envie de son beau gosse de conjoint ces temps-ci. C’est toujours les connards calculateurs fans de business qui fascinent les gens dans nos sociétés madelino-macronistes modernes. Stringer, il aime le Game pour ce qu’il peut lui apporter, il ne le voit que comme un moyen et une étape. Alors qu’Avon, lui, c’est l’amour pur et inconditionnel du Game pour lui-même. Avon, c’est Iverson, Crawford ou Lou Williams : ils ont peut-être une certaine conception du jeu, que tout le monde ne partage pas, mais ils l’aiment plus que tout. Stringer, c’est ta starlette NBA (je donne pas de nom, ça va encore balancer des “t’es un hater” tout ça parce que j’aime plus le jeu que les joueurs) qui apprécie le jeu mais aime avant tout ce qu’il lui apporte. Quand je vois ce genre de résultats qui en disent long sur les valeurs de chacun, je me dis que tout ceux qui espèrent que la crise que nous traversons permettra de changer les choses et de déboucher sur un nouveau paradigme politique, économique et sociale se fourvoient plus que les Bleus à Rio en 2016. Enfin, je me comprends.

18h49 : “Liliane, remets-moi une suze, steuplé, y a marée basse.”

23h32 : Toujours pas de match cette nuit, mais je vais rester éveillé avec autant d’enthousiasme que pour un Game 7. L'événement de l’année, mon gars.

23h38 : Je dis à Liliane que je vais pas me coucher tout de suite. Que j’ai des trucs à faire. Qu’est-ce qu’elle m’envoie, après des mois d’une disette et d’une traversée du désert que seuls mes gars sûrs fans des Knicks victimes de Dolan et cie peuvent comprendre ? “Dommage, je m’étais dit qu’on pourrait se faire un câlin.” Je réagis comme lui, après un petit temps pour comprendre, je perds pas une minute :

Non, mais puisque tu avais des choses à faire, laisse tomber, on verra une prochaine fois.” Bordel, elle est forte. Très forte. Elle, c’est Joakim Noah et moi l’équipe de France. Bref, pas grave.

23h40 :Et c’était quoi tes trucs à faire ? T’es encore parti pour mater Pornhub toute la nuit ? Pfffff…” Obligé de lui dire oui. Comment pourrait-elle capter que je fasse une nuit blanche pour quelque chose de bien plus orgasmique ? Le battle du siècle. Et je te parle pas des Superstar Showdown mythiques avec Alexis Texas ou Asa Akira. Non, je te parle de level encore plus dingue, qui va me donner encore plus de frissons et de plaisir : l’insta Live opposant DJ Premier vs RZA.

DIMANCHE

03h59 : La qualité sonore n’est pas folle. La faute en grande partie au fait que RZA, l’un des plus grands concepteurs de son de l’histoire, un mec qui a tiré parti de la technologie comme quasiment personne, ait décidé d’équiper sa baraque avec un modem 56K (heureux qui comme Ulysse n’a pas compris cette référence d’ancien). C’est un peu comme si tu prenais un immense joueur et qu’il devenait un coach ou un dirigeant nullissime alors qu’il maîrise les arcanes du game comme personne. Franchement, t’imagines Isiah Thomas se planter comme coach ou comme dirigeant ? Tu penses vraiment que Michael Jordan pourrait être un Directeur des Opérations Basket catastrophiques ? Ou que LeBron James puisse être le pire coach de l’histoire des Cavs ? Ok, pour ce dernier, je suis pas sûr de moi. Mais quand même. Eh bah, aussi surprenant que ça puisse paraître, le son n’est pas ouf à cause de soucis technologiques chez RZA.

Et pourtant, dammmnnnnnnn :

04h01 : Est-ce que je suis archi fébrile et j’ai les larmes aux yeux à certains moments quand RZA ou Premier lâche un Classic dans leur « Battle » et que l’autre bouge la tête en entendant les premières secondes ? Peut-être. Possible.

05h30 : Bordel, je ne suis pas prêt de dormir. Ce moment d’anthologie que je viens de vivre, c’est totalement dingue. Et puis voir deux légendes autant kiffer et parler du taf de l’autre dans leur battle a fait mon weekend. C’était Magic et Bird. When The Game Was ours.

9h48 : Bon impossible de dormir. Ce moment était fou, et m’a ramené tellement en arrière… Je suis encore plus excité que mes mômes.

10h23 : Les Bucks ont tellement kiffé Paris quand ils sont venus jouer à Bercy qu’ils sont revenus en touristes pendant le confinement…

11h03 : D’ailleurs le confinement de Giannis a l’air de très bien se passer, pour rester en forme, il bosse à distance avec une légende du game : Shawn Kemp.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Every woman’s dream.. 😂😂

Une publication partagée par Giannis Antetokounmpo (@giannis_an34) le

16h02 : C’est normal que mes dimanches ressemblent de plus en plus à des jeudis à la con ?

17h11 : Instant Défaite de la Pensée. Je m’étais promis de tirer profit de ce confinement pour renforcer mon immense culture. Quand j’étais jeune, je lisais et dévorais tout. Et puis après, les croisés, Liliane, les enfants, tu connais. Mais là avec ce confinement, je m’étais dit que j’allais me plonger à nouveau dans des vrais trucs, apprendre de nouvelles choses. Ah ça j’en ai appris, des nouvelles choses. J’ai découvert l’existence de Sarah Fraisou et j’ai même un avis sur sa séparation et sur si elle doit reprendre le T-Max qu’elle a offert à Ahmed. Je suis une merde...

17h12 : Il est peut-être temps d’avancer l’heure de l’apéro, là...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest