Le Sheed explique comment Scottie Pippen a changé les Blazers

Le Sheed explique comment Scottie Pippen a changé les Blazers

Débarqué aux Portland Trail Blazers en 1999, Scottie Pippen a de suite apporté son leadership a une équipe ambitieuse et prometteuse à qui il manquait un guide.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS

La dynastie des Chicago Bulls a été démantelée en 1998. Juste après « The Last Dance ». Michael Jordan est donc parti à la retraite. Mais son acolyte Scottie Pippen a continué à courir après un septième titre de champion NBA. D’abord pendant un an aux Houston Rockets, où son association avec Hakeem Olajuwon et Charles Barkley a lamentablement échoué, puis aux Portland Trail Blazers à partir de 1999. Une équipe qui venait d’atteindre les finales de Conférence… et de se faire balayer par les San Antonio Spurs, futurs champions.

L’arrivée de l’ailier multiple All-Star devait faire basculer la franchise de l’Oregon dans une nouvelle catégorie. Avec le géant Arvydas Sabonis, le ténébreux et talentueux Rasheed Wallace, mais aussi des valeurs sûres comme Damon Stoudemire, Steve Smith ou Dale Davis, la formation coachée par Mike Dunleavy était l’une des grandes favorites pour le titre. Et notamment grâce à l’impact de son vétéran superstar.

« Je pensais qu’il serait le genre de gars qui se la raconte, qui vient et agite ses sept bagues. Mais en fait non, pas du tout. Il était vraiment cool », raconte le Sheed à propos du membre de la ‘Dream Team’ de 92.

« Personnellement, il m’a beaucoup aidé. Il nous a beaucoup aidés. Nous formions une bonne équipe mais son leadership a fait la différence plusieurs fois dans la saison. Il a gagné certains matches pour nous en donnant de la voix dans le vestiaire. Il faut être fou pour ne pas écouter un gars qui vient de gagner six titres en étant un joueur majeur. »

Scottie Pippen avait déjà 34 ans quand il est arrivé à Portland. Il n’était évidemment plus aussi tranchant et explosif qu’à Chicago. Mais son QI basket, son altruisme, sa polyvalence restaient des atouts majeurs pour les Blazers. Et il a fait quelques belles années sous la tunique des Blazers. La plus marquante étant la saison 1999-2000. Complet, il tournait à plus de 12 points, 6 rebonds et 5 passes en étant un membre clé du cinq majeur. Le ciment entre le secteur intérieur et les extérieurs.

Sous son impulsion, les Blazers sont allés jusqu’en finales de Conférence, où ils se sont inclinés contre les Lakers, eux aussi futurs champions, en sept manches… après avoir compté une dizaine de points d’avance dans le dernier quart temps de l’ultime Game 7. Une défaite cruelle. Portland est d’ailleurs l’équipe qui a le plus inquiété les Angeles de Shaquille O’Neal et Kobe Bryant au cours de leurs trois années de règne.

Solide tout au long de ses quatre saisons aux Blazers, Scottie Pippen a quitté l’Oregon en 2003 pour effectuer une dernière pige à Chicago… histoire de boucler la boucle avant de tirer sa révérence.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest