Sergio Rodriguez, 6 ans plus tard « Chacho » revient en NBA

Il avait quitté la NBA en 2010 sans faire grand bruit, Sergio Rordriguez est de retour avec un gros statut européen, toujours difficile à confirmer dans la grande ligue.

Tom LansardPar Tom Lansard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Sergio Rodriguez, 6 ans plus tard « Chacho » revient en NBA
Entre 2007 et 2010, période où il a évolué en NBA, Sergio Rodriguez comptabilise 285 matches. Mais seulement 22 rencontres en tant que starter, dans des franchises comme Portland, Sacramento et New York. Avec rarement du très gros calibre devant. Pour résumer : discret. En Europe, au Real Madrid, de 2010 à 2016 ce sera une toute une autre histoire, "Chacho" Rodriguez exploite toute sa maestria, en club comme en sélection avec l'un des palmarès les plus fournis du Vieux Continent. Médaille de bronze autour du cou qu'il a arraché dans les derniers instants face à l'Australie, le meneur espagnol est de retour en NBA. Sous les couleurs des Philadelphia Sixers, un retour qu'il gardait toujours à l'esprit :
"La situation que j'ai eue du côté du Real Madrid au cours des dernières années a été très bonne. Cela m'a permis de grandir tant d'un point de vue professionnel que personnel et c'était ce qui me convenait. Dans le même temps, retourner en NBA était toujours dans un coin de ma tête, plus particulièrement avec les titres que nous avons gagnés et les choses accomplies. Mais bien sûr ça devait être dans les bonnes circonstances. Cela devait être un endroit où ils devaient vraiment croire en moi."
Ce sera Philadelphie donc, une équipe au fond du classement, mais qui dispose de quelques rayons de soleils avec des rookies à potentiel.
"Je voulais juste une opportunité de me prouver quelque chose à nouveau aux Etats-Unis et prendre du plaisir au basket. J'ai toujours dit quelques chose... Même si les gens pensent sûrement différemment mais j'ai beaucoup apprécié mes premières années en NBA. (...) Aujourd'hui je reviens en homme différent, plus mature, avec une famille et je veux profiter d'une manière différente."
Et sur le sujet de sa Roja, Sergio prend les choses avec beaucoup de gestion, comme lorsqu'il mène, en fait :
"Journaliste : Excepté le fait que vous gagnez beaucoup, pourquoi pensez vous que l'équipe d'Espagne est à ce point détestée par autant de gens en dehors du pays ? S.R : - Elle l'est ?"
À noter que l'interview avait été effectuée avant même le début du tournoi, et donc la polémique lors de la fin de match pour la médaille de bronze.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest