Seul le titre aurait sauvé le poste de P.J. Carlesimo

Amer mais lucide, P.J. Carlesimo sait qu'il n'avait aucune chance de conserver son poste, à moins de gagner le titre.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Seul le titre aurait sauvé le poste de P.J. Carlesimo
Eliminé au premier tour des Playoffs de la conférence Est par Chicago, Brooklyn peut nourrir des regrets car l’occasion était belle. Surtout face à des Bulls diminués. Limogé à l’issue de ces 7 matches, P.J. Carlesimo ne se fait pas d’illusion, son avenir était scellé. En décembre 2012, il a pris la succession de Avery Johnson sur le banc de la deuxième franchise de New York. Un intérim qui n’aura pas porté ses fruits. Le General Manager des Nets, Billy King, a donc signifié à Carlesimo que son contrat ne serait pas prolongé. Amer, l’ancien coach des Nets estime que seule une bague aurait pu sauver sa place.
« Je pense qu’à moins de gagner le titre, ça n'aurait pas fait de différence (si les Nets avaient remporté le Game 7). Je veux dire, Billy est assez candide », a déclaré P.J. Carlesimo lundi soir au The Dan Patrick Show. « Philosophiquement, je pense que Billy et l'organisation voulaient quelqu'un qui soit plus en phase avec leurs pensées et la façon dont ils envisagent le roster. »
Malgré le traitement qui lui a été réservé, P.J. Carlesimo n’est pas rancunier. Il est convaincu que cette franchise a un bel avenir devant elle. Le GM et le propriétaire du club, Mikhaïl Prokhorov, veulent construire une équipe compétitive. Ils en ont les moyens.
« C'était une grande opportunité, c'était un bon travail. Cette franchise est en grande forme en ce moment depuis le déplacement à Brooklyn et au Barclays Centre (…) Billy et Mikhaïl Prokhorov sont prêts à faire ce qu'ils ont à faire pour réussir, donc je pense que ce sera une très bonne occasion pour quelqu'un ».
Une bonne occasion pour Phil Jackson ? Le GM des Nets a confié qu’il avait contacté le Zen Master dimanche afin de prendre la température.
« Je pense qu'il est sérieux au sujet de commencer par Phil Jackson, qui est sans doute le meilleur entraîneur de l'histoire de notre ligue », explique l’ancien stratège.
S’il pense l’intérêt pour l’ancien entraîneur des Bulls et des Lakers sincère, il ne croit pas à sa venue.
« Mon instinct me dit ‘non’. Evidemment, il a toujours été lié à ce travail ... mais il semble que ce n'est pas sur sa liste de souhaits. D'après ce que je lis et ce qu'on entend tout le temps, il veut une situation type Pat Riley, une équipe où il peut faire ça [être dans le front office], ce qui ne serait évidemment pas le cas à Brooklyn », conclut Carlesimo.
Les Nets vont donc devoir penser à un autre candidat. La liste est longue… Par Emmanuel Guérin
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest