Stephen Curry et la « défense à deux balles » « irrespectueuse » des Raptors

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer Publié

Stephen Curry a jugé la défense des Raptors sur Iguodala irrespectueuse. Pourtant le choix de Nick Nurse a failli fonctionner.

S’il n’a pas marqué le moindre tir avant un peu moins de trois minutes avant la mi-temps, Stephen Curry s’est largement rattrapé par la suite. Il a planté 6 de ses 8 derniers tirs pour finir à 23 points. Sans surprise, les Toronto Raptors ont donc décidé de faire prise à deux sur lui dans les derniers instants du match. Une décision qui s’est avérée fatale puisque Andre Iguodala s’est retrouvé tout seul pour planter le 3-pts qui a scellé la victoire des Golden State Warriors dans ce Game 2. Mais une décision qui n’a pas été loin de fonctionner.

Pourtant, pour Stephen Curry, interrogé sur l’option défensive des Raptors, c’était un manque de respect envers son coéquipier :

« Tout le quatrième quart-temps, ils ont sorti une défense à deux balles. Ils essayaient d'envoyer des joueurs sur moi de partout et notre équipe a tiré avantage de ça. C’est en quelque sorte irrespectueux de laisser Andre Iguodala ouvert comme ça. Il a déjà mis des gros tirs comme ça par le passé quand le match se joue, et il l’a refait ce soir. »

En même temps, face aux Golden State Warriors, il faut faire des choix. La menace vient de partout. Et les Toronto Raptors, menés de deux points à ce moment, devaient absolument intercepter. Ce qu’ils ont failli faire par Kawhi Leonard, grâce à leur tentative de prise à deux. Avec ce choix défensif, comme on le voit sur la vidéo ci-dessus, ils ont forcé Stephen Curry à vouloir se débarrasser de la balle et à envoyer une passe plus qu’hasardeuse à Shaun Livingston.

Heureusement que ce dernier s’est arraché pour devancer Leonard. Heureusement aussi que son QI Basket est énorme : en fixant du regard Curry en train de couper et en lâchant une passe aveugle à Andre Iguodala, il a conforté Fred VanVleet dans l’idée de suivre le meneur des Warriors, libérant encore plus Iggy pour le tir ouvert.

Mais le fait est qu’il s’en est fallu de quelques centimètres pour que les grandes paluches de Kawhi Leonard n’interceptent la balle et n’offrent une opportunité à Toronto d’égaliser ou l’emporter. Pas si mal pour une « défense à deux balles » (l’expression utilisée était « janky defense ») et soi-disant « irrespectueuse ». C’est d’ailleurs ce qu’expliquait Nick Nurse, le coach des Toronto Raptors, interrogé sur les commentaires de Stephen Curry.

« On ne manquait de respect à personne. On défendait haut et dur, nous avons mis deux joueurs sur Steph et il a failli l’envoyer direct dans les mains de Kawhi, non ? C’est plutôt une bonne défense. Ils avaient du mal, ils courraient partout comme des fous. Et finalement ils ont trouvé Iggy.

Ce n’est pas comme si nous avons manqué de respect (à Andre Iguodala) et pas essayé de défendre sur lui. On essayait de trapper. (…) J’aimerais pouvoir revenir en arrière et essayer de défendre comme ça à nouveau dix fois et voir si une fois ça n’irait pas dans notre sens. »

En outre, depuis son 5 sur 8, lors du dernier match contre Houston, Andre Iguodala n’avait pas mis un trois-points en 11 tentatives avant ce Game 2. Il était seulement à un sur trois dans cette partie. Entre un Iggy à 1 sur 14 depuis les finales de conf’, positionné seul à trois-points, et un Curry qui coupe seul dans la raquette, quelle ligne de passe auriez-vous chercher à couper à la place de Fred VanVleet ? Sachant que les deux peuvent vous mettre à deux possessions en scorant. Sachant que votre corps, après la prise à deux et la passe, est orienté vers Curry et que vous voyez non seulement Livingston regarder son meneur mais aussi que Kawhi Leonard sera en retard pour le prendre puisqu’il s’est jeté pour la tentative d’interception.

Bref, laisser Iguodala n’était pas un mauvais choix de VanVleet. Marc Gasol, lui, était obligé de gérer DeMarcus Cousins et n’aurait de toute façon pas eu le temps de sortir. Après la prise à deux, Pascal Siakam aurait pu être celui qui se précipite vers Andre Iguodala, mais il a cru à l’interception (et impossible de lui en vouloir puisque Draymond Green pense exactement pareil et fait deux pas de recul pour débuter le repli défensif) et partait pour offrir une solution éventuelle de passe à Kawhi Leonard. Difficile de faire autrement pour les Raptors donc.

Cette défense était tout sauf « à deux balles » et « irrespectueuse ». Nick Nurse devait prendre des risques pour intercepter et quand on prend des risques on peut le payer. Perdre de deux ou cinq points, c’est pareil en Finales NBA. A la limite, la seule chose qui pourrait éventuellement approcher du manque de respect dans l’histoire, c’est de qualifier un choix défensif qui se tient de « janky defense ».